Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2019

Les Tarzanides du grenier n° 340

 

LE MONSTRE

DES ABYSSES

 

" Ses nœuds garrottent ; son contact paralyse.
Elle a un aspect de scorbut et de gangrène ;

c'est de la maladie arrangée en monstruosité "

 

S’il fallait imprimer un manuscrit ayant pour sujet le lutte d’un homme aux prises avec quelque pieuvre envoûtante, sûrement la description que Hugo le Victor dans son roman « les travailleurs de la mer », donne du combat de Gilliatt contre un céphalopode aurait sa place parmi nos Tarzanides. Mais Doc Jivaro va se simplifier le travail en limitant les exemples à quelques images populaires extraites de bandes dessinées.

 

Ci-dessous, sorties de HOPPY n° 10 année 1955 deux pages sur lesquelles un Prince des Bois aidé d’une blonde viking trucide une pieuvre gigantesque.

 

 

BD Hoppy,-Octobre-1955.jpg

  

Des exemples semblables abondent dans les illustrés de notre jeunesse. Deux preuves : Black Boy dans Rancho, année 1955 (couverture du n° 1) ET Rahan dans une réédition en mai 1979.

 

BD-Rancho,-Rahan.jpg

 

 Pour la grande histoire de la BD, BLACK BOY est le fils de Fantax, RAHAN étant le « Le fils des âges farouches »

 

BD-Tarzan-montage-1.jpgBD-Tarzan-montage-2.jpg

 

Cependant le plus étonnant reste que TARZAN, fameux pour triompher de toutes sortes de bêtes sanguinaires : lions, hyènes, requins et crocodiles, et même plantes carnivores et cannibales (l’homme étant un animal bipède comme la grue et l'autruche) le plus étonnant, ai-je dit, est que TARZAN n'a jamais été confronté à une pieuvre pendant les trois séries de ses aventurlures commercialisées en France. Ses journaux hebdomadaires débutèrent en 1941 et s'achevèrent en 1953, après deux interruptions, la première à cause de l’envahisseur hitlérien, la seconde à cause d'une censure française. Eh bien ! à aucun moment le fils des grands singes n’est attaqué par les huit tentacules d'un octopus marin.

 

  

Les écoliers durent patienter jusqu’à l’édition Hachette du 2e trimestre 1952 et intitulée TARZAN JUSTICIER pour assister, enfin ! au seigneur de la jungle mettant à mort une des créatures abyssales.

 

N.B. : De nos jours on en vient à imaginer que ce serait des tourbillons de sacs en plastique qui menaceraient la vie du héros créé par E.R. Burroughs.

 

Doc Jivaro

 

16/07/2016

Tarzanides du Grenier n° 220

 

TERRES JUMELLES est un scénario BéDé rangé dans le genre Science Fiction ou encore anticipation, ces deux expressions ayant un sens approximativement identique dans le parler commun des années 1950.

 

Ma première rencontre avec TERRES JUMELLES date de loin dans mon passé : septembre 1953. Une planche américaine traduite en français et présentée comme si elle débutait réellement le scénario original, me fut visible en page 22 de TARZAN numéro 25.

 

Pierre Mouchot,Fantasia,Terres Jumelles,Black Boy,Librairie Fantasmak,Éditions Rhodaniennes,Lebekc,Mc Williams,BD,bandes dessinées de collection

 

Ce matin là, la dame des Poste et Télégraphe me tendit un Roi de la Jungle diminué de moitié : « Dis donc, il est petit ton journal aujourd’hui ! » … Malheur ! … TARZAN venait d’être frappé de nanisme de la tête jusqu’aux pieds. Les 24 pages promises depuis deux semaines, ne résultaient que des 12 grandes pages traditionnelles, celles-ci tout simplement pliées en deux. Seule compensation : la quantité plus importante des images. Mais chacune d’elle perdait en centimètres carrés.

 

A peine m’étais-je relevé de cette déception qu’une tragédie frappait ma pré-adolescence : TARZAN disparaissait à son numéro 31, remplacé par un HURRAH ! daté du 24 octobre 1953. « Pas de quoi s’étonner, s’exclama mon père qui se souvenait (vaguement) d’avoir vu le tour de magie inverse : un ancien HURRAH remplacé par un nouveau TARZAN. « Juste retour des choses mon garçon ! » Effectivement, le 24 janvier 1941, l’ancien HURRAH ! avait été remplacé par un TARZAN tout nouveau né.

 

Mais revenons à TWIN EARTHS, c’est à dire à TERRES JUMELLES.

 

Je n’aurais pas mentionné, ici, TERRES JUMELLES si un collectionneur de bandes dessinées de jadis, d’un âge vieilli autant que le mien, ne m’en avait pas rappelé l’existence. Toutefois, mon interlocuteur commit une confusion, racontant avoir lu cette série d’anticipation dans FANTAX « Là où on voyait un athlète vêtu d’un gilet noir et d’une culotte de cheval, et qui … » Je tressaillis, rectifiant aussitôt le tir : « cet équipement c’est celui de Black Boy. Et Black Boy ne parut pas dans FANTAX mais dans FANTASIA, attention ! C’est donc dans FANTASIA que commença la seconde parution française de TERRES JUMELLES, sauf que … Sauf que le titre était modifié en un "MARC Héros des Temps Futurs".

 

Pierre Mouchot,Fantasia,Terres Jumelles,Black Boy,Librairie Fantasmak,Éditions Rhodaniennes,Lebekc,Mc Williams,BD,bandes dessinées de collection

 

FANTASIA n° 1, pocket de 128 pages du deuxième trimestre 1957, et ayant été produit par la S.E.R. (Société des Éditions Rhodaniennes) dirigée par le désormais inoubliable Pierre MOUCHOT). La copie scan présentée plus haut ne cache pas combien le journal est endommagé par l’outrage des ans et des gens. On compte quarante huit (48) numéros pour la collection complète, le terminus pendant l’année 1961. “Marc Héros des Temps Futurs” débute à la page 86 de FANTASIA mais aucun folio n’est imprimé en pagination. C’est dans la voiture balai du peu reluisant Copyright Edi-Europ que s’achèvent – trainards - les titres énergiques d’abord crées par la S.E.R. Pleurons, frères !

 

Rue Belzunce, non loin d’une Gare du Nord aménagée démocratiquement en carrefour des délinquances, un libraire spécialisé dans les Petits Formats n’épargne ni Terres Jumelles, ni Marc Héros des Temps Futurs, ni même notre défunt Pierre Mouchot : tous mauvais ! qu’il les sabre. Chez les réalisateurs Lebekc et Mc Williams, il dénonce un anti-communisme obsessionnel ; et chez Mouchot il réprouve un « nationalisme aigu ». Toutefois d’aussi sévères critiques n’interdissent pas forcément à un juge de se montrer satisfait d'une des parties de l'ouvrage qu'il sanctionne. C’est pourquoi le même censeur qualifie d' « habile synthèse » l’agencement des mots "fantasque" et "fantaisie" ayant servi, dit-il, à inventer le titre FANTASIA.

 

Pour Doc Jivaro, rescapé de l’École des Beaux-Arts de Paris, le mot Fantasia ne doit rien à une astuce langagière donnant naissance à un illustré BéDé. Il est avant tout redevable à un exploit équestre, assemblage spectaculaire de la chasse et de la guerre dans la tradition du Maroc. Notre Delacroix en exposa de vives interprétations picturales.

 

Doc Jivaro

 

 

29/11/2014

Les Tarzanides du Grenier n° 90

 

En voyant cet adolescent se débattre dans un enchevêtrement de branches et de lianes après avoir échappé à un croco d'île, ne croirait-on pas assister à l'exploit d'un jeune tarzanide ?

 

Mais pourtant, pas du tout ! Cette planche BD de format-poche nous fut proposée dans le numéro 59 de KIWI, année 1960. Le garçon vigoureux c'est le Petit Duc, c'est à dire MIRKO. De famille aristocratique il commença dans le numéro 1 de KIWI, année 1955, et acheva ses aventures tumultueuses le 10 janvier 1961, toujours actif dans KIWI numéro 69.

 Kiwi-10-mars-1960.jpg

Le courage et le sens de la bagarre qui sont siens, il les doit à son précepteur STEN-STENKA, un athlète de haute performance. Ce STENKA appartient à une catégorie bien connue des bandes dessinées populaires, celle des grands costauds. Celle des super-boxeurs et des invincibles lutteurs, dont les noms devinrent célèbres durant les années 1950, même si leur prototype ALAIN la FOUDRE naquit avant la seconde guerre mondiale.

 

Bref ! STENKA, tout comme NYLON CARTER ou BLACK BOY, est un « gros bras » devant lequel mieux vaut avoir les mâchoires solides en cas d'affrontement corps à corps.

 

Kiwi-10-janvier-1961.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le numéro 69 où se termine l'épopée de Mirko. Les trois dernières planches ont tout d'un final précipité autant qu'improvisé.

 

 

MIRKO le Petit Duc était dessiné avec ferveur par Antonio DE VITA, qui signait DEVI. Nous aurons l'occasion de parler de son style ; mais après vous avoir parlé prochainement de quelques-uns des « gros bras » vainqueurs dans les journaux BD de notre enfance.

 

Docteur Jivaro

 

 

03/12/2011

Ca va manquer de neige dans les stations de ski

Du coup on a remplacé les tire-fesses par des pièges à ours

 

BD,Fantax,Bd ancienne,Pierre Mouchot,Rancho,Je vous ai scanné deux couvertures de BD anciennes pour enfants, l'une année 1948, l'autre mars 1956.


Par temps enneigé, Fantax puis son fils Black Boy sont piégés par les dents de la terre.

BD,BD ancienne,Rancho,Black Boy,Mouchot

 

Aujourd'hui, seuls certains jeux vidéo offrent de telles scènes de violence à vos gosses. Beaucoup plus encore pensez-vous ? Pas obligatoirement. Tenez, en dessous, un dessin extrait du numéro 8 (1947) des aventures du grand cagoulard  Lord Horace Neighbour.

 

Force reste à la force.

 

bd,bd ancienne,bd de collection,pierre mouchot,fantax,black boy,rancho

L'Editeur Pierre Mouchot (Chott) ne transigeait pas avec les réalités humaines.

 

A présent, les albums BD destinés à la jeunesse pataugent dans la banalité. Les mangas, eux mêmes, ne font plus exception.

 

Vous pouvez en vérifier le déclin actuel en reportant par comparaison vos yeux sur les pages BD de deux décennies passées 1970 et 80. 

 

Comme quoi il n'existe aucun pacs positif unissant l'Art  et les dites bonnes mœurs.

 

 Recto-Verso de BAR-ZING

  

23/10/2008

BD prémonitoire

La BD semble parfois s'improviser prophétesse, annonçant un événement futur que peu de gens sérieux croient réalisable. Regardez ci-dessous comment un membre du ku klux klan alarme les électeurs américains de ce qu'une... (mais lisez donc le texte dans la bulle de l'image).

Rancho-3.jpg

Ne croirait-on pas cette image fabriquée récemment pour servir d'avertissement  aux USA pendant l'actuel affrontement politique entre McCain et Obama ? On la daterait de 2008, d'aujourd'hui. Or, elle fut fabriquée en 1956, en juin. Publiée dans le mensuel spécial Rancho n° 3 alors vendu au prix de 65 frs. (Aujourd'hui 15 à 20 euros pour les collectionneurs selon l'état de conservation des cents pages brochées.)

Le héros central en est Black Boy, abusivement présenté agent F.B.I. Sa physionomie est imitée de celle, bien réelle de l'acteur Lino Ventura, alors débutant prometteur dans "Le gorille vous salue bien". Sur le devant du survêtement de Black Boy, face à nous, l'initiale B redoublée forme comme un logo de bondage - Mon bonjour à Gwendoline !

Rancho-2.jpg

 

Le plus amusant et que pendant la fin des mêmes années 50, l'actrice de cinéma Brigitte Bardot sera popularisée sous le même redoublement de la lettre B. "Pour l'amour de BB Gaston a tout vendu" écrivait-t'on, oscillant entre ridicule et apitoiement dans Radar n° 532 pour un article daté de 1959.

 

Black Boy n'eut pourtant pas le temps de ce rincer l'oeil devant la jeune BB toute nue en présence du quinquagénaire Kurt Jurgens, dans un film religieusement titré par Roger Vadim.  C'est que Black Boy, en justicier multifonctionnel, était trop occupé à détruire un des repaires du KKK, et que ça n'était pas du facile facile.

 

Damned !

 

Après une bagarre à grands coups de poing et grands coups de pied contre un malais, un turc, un noir, un sumotori et un chinois "boxer" à natte de collégienne  BCBG,  Black Boy met en échec tous les méchants racistes et jusqu'à leur boss, le gouverneur Beverley qu'il livre dare dare  à la police yankee. Au final résonne  une parole sentencieuse que tous les geôliers communistes d'URSS pouvaient applaudir à l'unisson de leurs victimes démocrates.

Rancho-1.jpg

 

A dire vrai cette aventure réussie par le g'man BB avait déjà été réussie précédemment par son propre père, le grand Fantax. Car BB - garçon noir -  est bel et bien le fils des amours de Fantax avec son épouse, la pulpeuse Patricia.

 

C'est pourquoi le scénario de notre Black Boy de 1956 apparaît comme la copie du  scénario de Fantax 1948. Seuls le costume et la mise en page ont  subi des modifications d'un journal à l'autre. Aussi voit-on  le fils agir à visage découvert quand  le père s'avance visage masqué.

 

Car Fantax est un ... cagoulard !

 

Fantax-1.jpg

 

Et lorsque mon instituteur à l'école Voltaire, le camarade stalinien Servant, dégotta un exemplaire de Fantax dans mon cartable en 1950, il m'envoya me faire taper dessus chez le directeur, un vieux auquel je prédisais mentalement des funérailles pour le lendemain. Mon petit cul vierge de huit ans fut malmené par deux mains épaisses, deux  paluches poilues jouant du tambour sur mon podex mal protégé par ma culotte courte.

 

Je n'ai pas pleuré. L'orgueil ... Même si Fantax pleura d'avoir cru morte sa petite fille Barbara.

Signalons que les mouvements des personnages de Fantax et de Black Boy sont presque toujours calqués sur ceux d'abord inventés par Foster (1892-1982) et Hogarth (1911-1996), le premier pour Prince Vaillant, le second pour Tarzan.

 

Trois images font un exemple ci-après.

Sinon de la contrefaçon ; des emprunts incessants.

Preuve-par-trois.jpg
1940 Hogarth                    1948 Atelier Chott                  1956 Rémy ?

Parfois l'attitude est simplement un reflet miroir.

 

Lyar

 

Mots clés Technorati : ,,,