Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2017

Moralisons la vie de l'homme politique

 

Obtenons de lui une

NOTE DE FRAIS

Note-de-frais-homme-politique.jpg

_______________________

 

Pravda :

Personne n'est parfait

Macron n'a pas raté le dîner du CRIF.

mais 

rate la conférence contre le sida.

21/07/2017

La parité, ça se mérite !

 

Assemblée-Nationale-parité.jpg

 

_______________________________

 

 

Brève : PRAVDA !

 

L’écolo Hulot : chassons le loup !

 

Ce n’est pas le loup qui tue le plus de moutons, c’est l’Islamisme.

 

M’a dit mon cousin garçon boucher qui s’est protégé contre le chômage en se convertissant à l’abattage rituel musulman.

 

Preuve qu’en France la laïcité n’arrête pas le progrès religieux.

 

Les socialo-communistes d’aujourd’hui ne bouffent plus du curé. Ils bouffent de l’athée.

 

19/07/2017

Petite négligence grosse connerie

 

Mégots-incendiaires.jpg

18/07/2017

Sud du pays : cet été encore ...

Incendies-Alpes-Maritimes.jpg

12/07/2017

Du train ou vont les choses ...

Emmanuel-Brigitte-Macron-J.O..jpg

11/07/2017

A cause de la surpopulation humaine ...


... dans moins de 20 ans

40 % des espèces vivantes seront mortes

Disparition-espèces-animales.jpg

 

Repensons au temps disparu quand notre voisine déroulait tout un ruban adhésif qu’elle collait d’un bout à l’autre au-dessus de sa tête, contre le plafond de sa cuisine. Des centaines de mouches se retrouvaient prisonnières les pattes paralysées, pendant que l’insecte agonisait en faisant avec ses ailes tout un bruit de petite locomotive ne réussissant plus à démarrer.

 

 Mon père n’aimait pas du tout ça : « C’est dégueulasse ! ». Il prévenait ma mère : Si tu achètes un machin pareil je fous le ruban et les mouches crevées dans ta soupe !

 

 Lorsque j’étais gamin, la population des mouches faisait partie de toutes les ambiances familiales. Ça pouvait agacer (le plus souvent) ; ça pouvait amuser (fallait improviser).

 

 Il m’arriva d’attraper dans mon poing une de ces bestioles pour lui enlever ses ailes. C’était rigolo de la voir condamnée à marcher sans jamais réussir à reprendre son envol. Je ne pensais ni à l’ahurissement de l’insecte, ni à sa mort prochaine. Je ne savais que ce que sait l’enfance : seul compte l’amusement du moment.

 

 Aujourd’hui je suis vieux et tranquille : il n’y a plus une seule mouche qui monte et descend, et qui ne descend que pour remonter, sur la vitre de la fenêtre.

 

 Par contre, récemment, dans Montluçon, il y a eu deux vieillards assassinés par un groupe de jeunes gens originaires de …

 

 Mais je ferme ma gueule pour ne pas être tout de suite écrasé par le rouleau compresseur des « Droits de l’Homme ».

 

 Des « Droits de l’Homme » souvent pervertis jusqu’à devenir les droits du délinquant, les droits du criminel et les droits du terroriste.