Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2020

Refusant l'Atatürk, l'Erdogan se recoiffe d'un fez

 

BOYCOTTER

les friandises des français croisés

boycott des produits français,erdogan,atatürk

24/10/2020

Aujourd'hui ...

 

 

MOULINS (Allier)

 

Hommage à

 

SAMUEL PATY

 

assassiné

par un jeune immigré

apportant une force de travail en France

 

 

 

 

23/10/2020

Créé en 1975, disparu en 2006

métal hurlant,humanoïdes associés,philippe druillet,jean-pierre dionnet,corben,effer

22/10/2020

L'église catho s'émancipe de ses Pères Fondateurs

 

LE PAPE FRANCISCO

 

du « Sentier Lumineux ? »

bénissant l'union conjugale homo

 

 

Pape-François-homoséxualité.jpg

19/10/2020

France Terre d'Accueil pour l'Intolérence

 

L'INSTITUTEUR

NE PASSERA PAS

IL TRÉPASSERA

 

Samuel-Paty.jpg

 

17/10/2020

Tarzanides n° 456

 

Forcément, nos curés et nos abbés nous déconseillaient de regarder et de lire des récits imagés imprimés dans des journaux venus de la laïcité. Mauvaises lectures ! Dessins vilains ! Ils en dénonçaient surtout la violence. Et ils avaient bien raison. Tenez, par exemple :

 

 

BD Le Cercle d'Or, 1946.jpg

 

 

Hein ! Quel manque de tact : offrir en guise de spectacle une telle cruauté aux petits enfants ! Sauf que …

 

Sauf que ce fragment d'une bande dessinée a été prélevé sur la page 5 de l'illustré CŒURS VAILLANTS, n° 16 du 17 novembre 1946. Et que cet illustré était officiellement recommandé aux familles catholiques pour le divertissement de leur progéniture baptisée.

 

Pendant les années 1950 il arriva que les titres de journaux BD absolument réprouvés par les autorités Catholiques fussent placardés à l'entrée des églises. L'Abbé Pihan se faisait le grand inquisiteur répartissant nos illustrés entre les bons et les mauvais. C'était aussi lui le gérant de ce « Cœurs Vaillants » dont certaines images suggéraient le sadisme humain. Mais n'oublions pas qu'à ce moment là, pendant la messe du dimanche, les enfants que nous étions apercevaient au milieu du chœur, en face de nos yeux innocents, la figure d'un jeune-homme quasiment nu sculpté torturé sur une croix.

 

Mais ou donc les adultes vont-ils chercher leurs exemples du bien savoir-vivre ?

 

Doc Jivaro