Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2017

Nations Unies : Kim Jong Un est il sécurisé par Macron ?

L'ESCLAVAGE

exista partout dans l'espèce humaine

mais ...

cran,esclavage universel,colbert,patrick lozés,amin dada,anc

L'association noire
milite t'elle pour l'inimitié entre les peuples ?

 

14/09/2017

Se foutent-ils, ils et elles, de notre gueule ?

J.O.-2024.jpg

 

En 1924, dans Paris qui était alors vraiment Paris, la France recevait Tarzan : Jhonny Weissmuller battait 3 fois le record du 100 m nage libre en moins d’une minute.

 

Preuve qu’il bandait bien, le Jhonny Lord Greystoke ! Et pas seulement dans les BD de Rex Maxon et Harold Fosters.

09/09/2017

Les Tarzanides du grenier n° 267

 

C’est dans Clermont-Ferrand, ville où le pape Urbain II prêcha la première croisade contre les guerriers musulmans envahisseurs de l’Afrique et de l’Europe, QUE Marijac donna naissance à son mirifique journal de Bandes Dessinées : COQ HARDI.

 

Ce numéro 1 daté du 20 novembre 1944, ne comporte que … 4 pages !

 

Sa réalisation fut compliquée, périlleuse même. C’est auprès des maquisards qu’il fallait solliciter une « attribution de papier » dont l’obtention dépendait alors du bon vouloir d’un commissaire militant communiste au F.N. (Le Front National de l’époque était une organisation armée stalinienne).

 

coq hardi,marijac,jacques chirac,urbain,clermont-ferrand,jacques dumas,dum’s,journal signal,editions châteaudun

 

 

Doc Jivaro ne possède pas l’exemplaire n° 1 devenu rarissime de COQ HARDI. Ce manque l’amène à effectuer le scanné d’une réimpression publiée en 1981 par les Éditions de Châteaudun et dont Futuropolis assura la diffusion.

 

coq hardi,marijac,jacques chirac,urbain,clermont-ferrand,jacques dumas,dum’s,journal signal,editions châteaudun

 

Le fridolin doryphore allemand se précipite tout heureux vers un journal oublié dans le paysage. SIGNAL fut le titre d’une brochure riche en photos d’engins de guerre et louant la bravoure des soldats du troisième Reich. Nombre d’invendus ayant survécus à la débâcle de la Wehrmacht, plusieurs bouquinistes parisiens en proposaient l’achat à partir des années 70, sans qu’on put interpréter leur geste comme un retour de la propagande hitlérienne. L’image de droite, quant à elle, offre l'occasion de vérifier comment Marijac pouvait signer DUM’S en rappel de son identité véritable : DUMAS.

 

Dans un intermède BD daté du 07-02-2009, Doc Jivaro se souvenait de Bison Impétueux, c’est à dire de la jeunesse de Jacques Chirac autour du totem du Sachem sans plumes de COQ HARDI. Mais l’image de référence visuelle manquait. Voici l’oubli réparé.

 

coq hardi,marijac,jacques chirac,urbain,clermont-ferrand,jacques dumas,dum’s,journal signal,editions châteaudun

Coq Hardi n° 14 de 1946.

 

Doc Jivaro

 

 

 

 

08/09/2017

Hier jeudi, les G.G. recevaient ZEP

Titeuf.jpg

05/09/2017

L'coco tapdur fait son rentre-dedans !

mélenchon,j.j. bourdin,rmc tv,les insoumis,vénézuéla,corée du sud

02/09/2017

Les Tarzanides du grenier n° 266

 

 

Deux livres polémiques ont en commun un seul sujet qui n’est traité que pour être mal-traité : La Bande Dessinée. L’un date de 1971, l’autre de 1977. Tous deux argumentent contre la société bourgeoise, ce qui revient à dire qu’ils sont biaisés à gauche.

 

 

eurodisney,donald l’imposteur,wilbur leguebe,la société des bulles,editions alain moreau

 

 

L’un, « Donald L’Imposteur » fut rédigé-publié dans la parenthèse du Chili d’ALLENDE, et sa traduction française s’alourdit de tout un jargon marxiste. L’autre, « La Société des Bulles » est écrit dans un langage moins codé politiquement mais dans lequel le militant syndical trouve matière à brandir le poing contre Tintin. Bref ! Cette littérature accuse notre BD occidentale de … de pervertir les enfants en ne faisant pas apparaître « Le Peuple » comme moteur principal des sociétés humaines. En résumé : l’ouvrier n’y est jamais présenté comme personnage idéalisé, héros permanent, solution définitive.

 

Et c’est vrai.

 

Et c’est d’autant plus vrai que c’est aussi vrai dans les bandes dessinées publiées dans des journaux communistes tels, hier encore, VAILLANT ou CAMERA 34. Yves Le Loup, Sam Billie Bill, Nasdine Hodja et autres Lynx Blanc et Capitaine Cormoran ne sont pas, que je sache, fabriqués à la ressemblance d’un Stakanov creusant le charbon en URSS.

 

Alors ne me gardez pas rancune d’avoir toujours préféré les moustaches des sosies Dupont et Dupond plutôt que les moustaches d’un Staline statufié puis momifié par et pour la cause de l’Internationale prolétarienne.

 

 

eurodisney,donald l’imposteur,wilbur leguebe,la société des bulles,editions alain moreau

 

 

Le quotidien LE MONDE, dans son supplément TV (semaine du 8 juin de je ne sais plus quelle année) aide de son marteau la faucille des derniers paysans hostiles à l’implantation d’Euro Disney en terre de Brie.

 

 

Doc Jivaro