Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2022

Tarzanide n° 524

 

Souvenirs, souvenirs

 

Ce n’est pas une brochure épaisse de 144 pages et datée d’avril 1944 que je cherchais sous la double pente du grenier. Pourtant c’est d’elle que les pinces de mes mains se saisirent. Voyons en la couverture très endommagée.

 

Je-vous-hais-!,-15-04-1944,.jpg

 

Sur ce résidu on reconnaît l’homme politique des années 40 et début 50. Oui c’est lui, le rescapé du camp nazi de Buchenwald où il survécut dans le voisinage, dans une maison allemande, non pas parmi six millions de ses frères et sœurs en ethnie condamnée.

 

Ici, Je ne veux pas commenter ce magazine spécial entièrement antisémite. Seule sa page 38 retiendra notre attention. Elle dénonce comme néfaste pour la jeunesse française nombres de journaux publiant des suites d’images (pas encore désignées comme « bandes dessinées »). Il s’agit d’éditeurs juifs actifs avant la seconde guerre mondiale dans le pays de Pétain et de Thorez, pas encore pays de De Gaulle. Et voyez cette page 38 :

 

Je-vous-Hais,-15-04-1944, pg 38.jpg

 

 

Les collectionneurs reconnaîtront immédiatement des titres de BD devenues mondialement célèbres dans les bibliothèques spécialisées. Quelques uns provenant de la famille Offentald, un autre, franc maçon attaché à la société Walt Disney pour ce qui fut de propager les personnages Mickey et Donald en France. Sous l’aspect d’illustrations et non pas de films d’animation : Paul Winkler qui créa Opera Mundi.

 

D’où tiens-je (coquetterie dans le verbe) cette brochure antisémite ? Pas de ma famille en tous les cas. En fait je l’achetai à Paris en 1985 ou 86 Porte de Vanves, peut-être, un dimanche en matinée et non pas auprès d’un marchand déclaré mais d’un vieux couple ayant installé son baluchon sur un des ponts enjambant le périphérique.

 

Comme on le voit, chez nous, les attaques en tout genre contre les histoires en images destinées à l’enfance, ne datent pas simplement des années 1950.

 

Bar Zing

 

17/12/2021

Vous échappez à la Leonarda de Hollande

 

C'est sa TAUBIRA

qui veut aller à la présidentielle

pour une vraie égalité

HOMME/FEMME

 

Parité-Homme-Femme.jpg

Croyez-vous qu'elles veulent vraiment la parité ?

16/12/2021

Par l'opération du Saint Esprit

 

LA QUEQUETTERIE

 

 

Ne félicitons pas le professeur d’une école catholique d’avoir lancé une pétition opposée à l’ouverture commerciale d’une pâtisserie d’Angers proposant à sa clientèle des friandises et gâteaux à caractère sexuel (si peu). Nos ancêtres païens, ceux d’Europe comme ceux de l’Égypte antique, en raffolaient. Souvenez-vous de la déesses Isis redonnant vie au postiche phallus de son frère Osiris, par le moyen d’un geste sacré : la fellation. Un des derniers aspects de ce geste divin est suggéré sur le plafond de la Chapelle Sixtine : le sexe d’Adam situé au niveau du visage de Eve. Michel Ange s’y connaissait.

 

michel-ange-Adam-et-Eve-fra.jpg

 

 

Plus modestement Bar Zing pense que la bande dessinée célèbre sous le titre de PIM PAM POUM devrait être interdite de lecture à nos enfants par tous les parents soucieux de ne pas développer chez leurs progénitures quelque imaginaire indécent : La gamine Léna jamais repue de sucer des sucettes. Qu’attend-on pour interdire la fabrication et la vente des sucettes ?

 

BD-Pim-Pam-Poum,-déc 1949.jpg

Apprentissage SM à l'enfance ?? 

 

L’actuel Pape François, Pape de la décadence, ne trouve rien de mieux que d’inciter ses dernières ouailles à accueillir l’Islam dans les paroisses. Autrement dit si les papes du Moyen Age avait eu cette mentalité toute l’Europe serait islamisée depuis le VIIIe siècle.

 

la quequetterie angers,pim pam poum,jules ii,michel ange,chapelle sixtine,censure,pape françois,bar zing

 

INTERDISONS LES SUCETTES !

 

Bar Zing

 

09/08/2021

Tarzanide n° 509

« L’occasion fait le larron » qu’il dit le proverbe. J’allais pour me reposer une fois encore lorsqu’un petit format de poche BD oublié de ma mémoire entra comme par effraction dans mes yeux. BAMBINO il s’appelle, daté de l’année 1957.

 

bd bambino,dalida bambino,del duca,bd l’intrépide,bandes dessinées de collection,bandes dessinées anciennes,tarzanides du grenier,bar zing

 

Le numéro UN (Le Diable, seul sait d’où m’est venu cet exemplaire). Et comme 1957 est aussi l’année pendant laquelle la jeune chanteuse DALIDA méritait ses premiers succès, je me dis que ce fut peut-être sa chanson BAMBINO qui incita à créer un titre bédé du même nom afin de récolter quelques échos pécuniaires de cette mode musicale. En effet dans les fêtes foraines du moment, dont celle du quartier montluçonnais des Fours à Chaux, le stand des voitures tamponneuses retentissait de la voix amplifiée de cette chanteuse : Bambino ! Bambino !

 

Je ne connais pas la collection BAMBINO dont je viens d’apprendre qu’elle contient 62 numéros de parution. Le spécimen que je possède tout à fait par hasard a été imprimé dans un des ateliers Del Duca, l’ogre fameux de la littérature populaire du lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Je note dans ce numéro 1 de Bambino la présence d’un HANDJAR que je connus dès 1952 dans l’hebdomadaire L’INTRÉPIDE. Cependant dans cet ancien illustré, le corsaire HANDJAR est surnommé « Le Justicier » et non pas dépendant d’un « pavillon noir ». HANDJAR est accompagné d’un athlète noir qui ne fait aucun cadeau aux adversaires de son ami blanc.

 

bd bambino,dalida bambino,del duca,bd l’intrépide,bandes dessinées de collection,bandes dessinées anciennes,tarzanides du grenier,bar zing

 

A l’instant de mettre sous presse (comme on disait dans les ateliers d’autrefois) j’apprends qu’un individu d’origine africaine vient de se dénoncer comme assassin d’un prêtre chrétien. L’individu fort connu des services de police, serait le même immigré qui commença d’incendier la cathédrale de Nantes, sans doute pour apporter sa force de travail chez nous. Les z’humanitaires venus de la veine de Badinter racontent que ce type n’est qu’un pauvre type « malade mental » auquel il faut bien pardonner. Dites moi : vous trouvez pas bizarre que les prétendus dérangés du ciboulot attaquent uniquement les religieux chrétiens mais pas les religieux musulmans ? Et comment se fait-il qu’un innocent « malade mental » entre toujours chez son voisin avec un couteau plutôt qu’avec un bouquet de fleurs, Docteur ?

 

Bar Zing

 

27/05/2021

Macron hors de France n'a pas dit :

 

« La Seine Saint Denis sans la mer 

c'est la merde »

 

 

Bientôt

AJBD remplacera BAR ZING

 

 

 

 

26/05/2021

26 mai 2021

 

BAR ZING

 

travaille à la création d'un nouveau blog

consacré aux nostalgiques

des bandes dessinées de collection.


Probablement sous le nom


AJBD


Alors à demain si vous le voulez bien

comme disait l'autre longtemps avant nous.