Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2020

Tarzanides n° 434

 

brantonne,éditions saint cyr,éditions duclos,editions del duca,batman,fleuve noir,bandes dessinées année 1947,bandes dessinées de collection.bar zing de montluçon,tarzanides du grenier,ryal

 

 

Approximativement d'un format identique les deux fascicules nous viennent de deux éditeurs l'un Editions Saint Cyr, l'autre Editions Duclos. Deux titres deux éditeurs mais un seul illustrateur.

 

Un illustrateur et auteur de BD archi-connu des maisons d'éditions de la décennie qui fit suite à la Seconde Guerre Mondiale. Il travailla autant pour les Éditions Mondiales Del Duca que pour les couvertures des romans d'anticipation de la collection Fleuve Noir. Il lui arriva même de signer de son nom les aventurlures de BATMAN alors que celles-ci nous provenaient des États-Unis. Inépuisable quoique parfois bâclé, il donna naissance à un surhomme FULGUROS quand les auteurs français s'essayaient à rivaliser contre les supermen américains. Il réalisa des affiches de cinéma et transforma en BD quelques-uns des films de genre western.

 

Le nom du bonhomme ? BRANTONNE. René Brantonne qui disparut en 1979 presque dans l'indifférence générale. Le Guen, dessinateur de Nasdine Hodja pour l'hebdomadaire VAILLANT, a probablement compté parmi ses élèves.

 

Bref ! BRANTONNE manifesta son grand talent dans presque tous les domaines graphiques : le lettrage, l'affichage, la publicité et l'illustration, la BD, la retouche photo, etc. etc. Malgré tout ça, Doc Jivaro ignore encore si cet artiste se risqua dans la pornographie.

 

Ci après, pour les Éditions Lenoir, en 1947, le titre d'une des bédés de format italien par brantonne, et de 8 pages, pas une de plus.

 

brantonne,éditions saint cyr,éditions duclos,editions del duca,batman,fleuve noir,bandes dessinées année 1947,bandes dessinées de collection.bar zing de montluçon,tarzanides du grenier,ryal

 

Doc Jivaro

 

 

 

 

20/06/2020

Tarzanides n° 433 du 20-06-2020

 

« NOIR C'EST NOIR »

 

 

Originaire de Suisse, René PELLOS est sûrement l'un des auteurs de BD parmi les plus créatifs et les plus appréciés. Décédé en 1998, qui ne le connaît pas autant pour ses caricatures de sportif que pour son titre majeur : FUTUROPOLIS ?

 

Avant guerre et après guerre (comme on dit) cet artiste œuvra pour l'illustré PIERROT dont la longévité fut un des records pour un journal destiné aux enfants (1925-1957). Il créa l'aviateur Monsieur Petitpon auquel succéda Le Génial Barbizet tous deux égarés dans des aventurlures africaines comiques.

 

BD-Pierrot,-02-05-1948-G.jpg

 

 

Profitons bien de cette planche BD imprimée dans le numéro 18 de l'année 148 en page 5 de PIERROT. Probablement sera t'elle, un jour à venir, interdite de séjour dans le pays de Colbert et de Gallieni. Mais autant prévoir de déboulonner et de faire disparaître le nom de PELLOS de l'histoire de la bande dessinée française. A l'appui nous proposons que la statue de l'emperruqué Louis XIV devant Versailles cède la place pour une statuette autrement plus sérieuse, celle représentant un androgyne africain pré-dogon pas du tout autant rigolo qu'un dessin signé de PELLOS.

 

Statue-androgyne-pré-dogon.jpg

 

Ah ! puisque Jacques Chirac jugea malin de supprimer dans Paris notre Musée des Colonies, et, donc de faire disparaître une part de l'Histoire de France, nous conseillons à la Madame Anne Hidalgo de surveiller la façade de l'ancien musée de nos anciennes colonies car il se pourrait que cette façade se trouvât endommagée d'ici peu de temps à venir.

 

André Malraux ne disait-il pas quelque chose comme : « Nos civilisations savent à présent qu'elles sont mortelles ? ».

 

Doc Jivaro

 

 

 

19/06/2020

Aujourd'hui vendredi ...

 

... alors à demain samedi !

 

 

 

03/05/2020

Tarzanides du grenier n° 422

- On veut des masques !

- On ne veut sortir que masqués !

Nous entendons ça partout. Et on reproche au gouvernement de ne pas faire distribuer gratuitement partout des masques. Mais ...

... Mais fut un temps passé pendant lequel nos politiciens ne voulaient plus de masques. C'était pendant la seconde moitié de la décennie 1940 en France.

- Y en a marre des masques. A bas les masques.

Cependant il s'agissait de bandes dessinées et non pas du Covid-19. Les masques dont on exigeait la disparition totale c'était ceux des héros masqués de nos journaux d'enfants.

- Les masques doivent être hors la loi.

Le retour des r'américains en Europe de l'Ouest coïncidait avec le retour des héros masqués BD disparus dans notre pays pendant quatre années d'enfermement allemand.

Catholiques et communistes étant pour une fois d'accord sur un même sujet firent voter la loi du 16 juillet 1949 interdisant tous les justiciers masqués et solitaires dans les imageries populaires.


 

BD-Lone Ranger.jpg

Journal SPIROU, 9e art par Morris & Vankeer

 

 

Lone Ranger fut parmi ceux des personnages américains masqués qui durent s’enfuir loin du territoire prolétariat de Gaulle et Maurice Thorez dès le début des années cinquante. Ce cavalier masqué était alors édité par la S.A.G.E. Mais déjà, avant la Seconde Guerre Mondiale ; Lone Ranger avait participé à l'Âge d'Or des bandes dessinées. Il était apparu dans l’hebdo HOP-LA ! en 1939 jusqu à ce que la déclaration de guerre Franco-Anglaise contre l'Allemagne interrompit indirectement en septembre 1939 sa parution au numéro 93 de HOP-LA ! L'explication fournie par l'éditeur était que le gouvernement restreignait la fabrication de papier d'imprimerie. Aussi le journal HOP-LA ! devait-il désormais ne paraître que sur huit pages au lieu de ses douze pages habituelles, ce qui nécessitait la disparition de plusieurs de ses bandes dessinées.

 

Donc, dix ans plus tard à partir de 1949 tous les personnages masqués furent exclus de nos BD. Je subissais ça. Mais, attention ! une catégorie de protagonistes masqués ne disparut pas : la catégorie des cagoulards du Ku Klux Klan. Explication : les communistes staliniens les utilisaient pour calomnier les petits blancs américains du sud des États Unis, calomnie qui se répercutait sur l'ensemble du peuple américain celui ci principalement composé d’un prolétariat exporté depuis le continent européen

 

BD-Rancho.jpg

Image RANCHO, année 1956

 

 

Doc Jivaro vous reparlera de Lone Ranger dans un de ses prochains Tarzanides et rappelle, ici, que ce vengeur masqué fut d'abord connu par le public français au temps du cinéma muet, en plusieurs épisodes et sous l’appellation LE DERNIER DES FÉDÉRÉS.

 

Doc Jivaro

 

29/04/2020

Tarzanides du grenier n° 421

 

 

RAHAN - CHÉRET

 

 

Doc Jivaro se souvient n'avoir accordé qu'un trop bref propos d'ailleurs en forme de dérision, quant à la mort de A. Chéret survenue le 5 mars 2020.



On sait que sur des scénarios signés de Lécureux, Chéret illustra avec talent la bande dessinée RAHAN et qu'il lui attribua de plus en plus une gestuelle qui classe définitivement le fils de Crao et des Ages Farouches parmi les Tarzanides, une évolution non prévue par les vieux de la vieille du journal PIF GADGET héritier miséreux de l'inévitable VAILLANT.



(Non ! je n'ai pas gardé le gadget des "Petits Pois Sauteurs" puisque je ne l'ai jamais possédé.

 

 

BD-Rahan,-couv..jpg

 

 

 

La couverture du N° 2 d'une des rééditions de RAHAN suffit pour preuve que les ennemis politiques de TARZAN, eux aussi, finissent par rendre un hommage direct à l'un des héros fictifs créés par le capitalisme en 1912. Cependant, le plus inattendu se trouve page 3 de cette même réédition due à VAILLANT-MIROIR SPRINT. Visez donc rien qu'un peu.

 

 

BD-Rahan,-p-3.jpg

 

 

 

Oui : Il s'agit bel et bien de l'organe sexuel féminin. Schématisé mais c'est bien lui. Bien lui en avant-scène d'une bande dessinée destinée à la jeunesse. Le commentateur à même tenu à préciser : "vulve de femme". Est-ce que par hasard les adeptes du Matérialisme Historique auraient extrait lors de fouilles datées de 500.000 ans, une vulve d'homme ? ... Allons !  n'oublions pas qu'en 1984, date de la réédition de ce RAHAN, l'information sexuelle héritée des années 70 circulait encore librement dans le grand public. Ce qui n'est plus du tout le cas à présent.

 

Si Doc Jivaro et son épouse étaient les parents d'un petit enfant il et elle ne l'enverraient pas à l'école par temps de coronavirus.

 

Doc Jivaro

 

27/04/2020

Tarzanides du grenier n° 420

 

SERGENT GARRY

 

 

Matinée dimanche d'hier, Doc Jivaro s'est trouvé à visionner un énième résumé de l'attaque de Pearl Harbor par la marine de guerre japonaise (7 décembre 1941). C'était sur NETFLIX. Plusieurs documents filmés d'époque mais ... colorisés - Pouah ! pourquoi pendant qu'on y est ne pas coloriser aussi les gravures signées de Dürer et de Rembrandt ? Cependant le plus désagréable était pour mes oreilles : un bruitage intempestif, parasitaire, à la mode, à croire que les têtes de ce jour choisissent d'être bousculées plutôt qu'informées.

 

Garry,-Noël-1948.jpg

 

 

C'est l'éditeur BD Impéria qui donna naissance en 1948 et en France au Sergent GARRY engagé, américain, dans la guerre contre expansionnisme nippon. Certes nous connaissions déjà Buck Danny mais celui-ci nous venait de Belgique. Le Sergent GARRY, lui, était bien plus proche des célèbres personnages de Milton Caniff : Pat Ryan et Terry en lutte mortelle contre les fils du soleil levant bientôt soleil déclinant.

 

bd sergent garry,milton caniff,felix molinari,pat ryan,terry,buck danny,editions impéria,bar zing de montluçon,tarzanides du grenier,doc jivaro

Il y eut 456 numéros GARRY publiés depuis 1948 jusqu'à 1986. Des mensuels principalement, l'ensemble réparti sur trois formats successifs : grand - 25 X 33 cm - moyen 19 X 25 cm - petit 13 X 18 cm. la seconde formule aux couvertures dessinées par Felix Molinari est la plus recherchée par les nostalgiques des années 50. Dans cette seconde formule certaines planches BD ne manquent pas d'originalité : le découpage se fait dans des formes géométriques quelconques (adieu les disciplinés carrés et rectangles !) pendant que l'intervalle blanc habituel disparaît ne laissant subsister qu'une mince ligne noire insuffisante pour bien séparer entre elles les images.

 

 

bd sergent garry,milton caniff,felix molinari,pat ryan,terry,buck danny,editions impéria,bar zing de montluçon,tarzanides du grenier,doc jivaro

 

 

En 1948 il fallait un certain courage pour lancer sur le marché des bandes dessinées en France un militaire américain partout victorieux. En effet, à ce moment là, le Parti Communiste Stalinien obtenait 25 % de votes électoraux et les murs des usines françaises étaient souillés par d'énormes lettres tracées au goudron : US GO HOME ! ...

 

De notre côté, écoliers, c'était l'inverse, c'était US WELCOME : une coupe de cheveux devenait tendance : la coupe en brosse. Vous savez celle qui vous rase la nuque, vous lime les tempes afin de décoller comme pour vous les agrandir les oreilles, ne vous laissant sur le crane qu'une rappe à fromage. Vous venez de deviner que Doc Jivaro n'aimait pas la coupe en brosse.

 

Doc Jivaro