Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2022

Procès en appel : 20 janvier 2022

 

ZEMMOUR

dans l'œil du cyclope

 

Zemmour-procès-2022.jpg

17/12/2021

Vous échappez à la Leonarda de Hollande

 

C'est sa TAUBIRA

qui veut aller à la présidentielle

pour une vraie égalité

HOMME/FEMME

 

Parité-Homme-Femme.jpg

Croyez-vous qu'elles veulent vraiment la parité ?

03/11/2021

Avec les démocrades collabos ...

 

... L'Europe libère la femme

Hijab-port.jpg

11/09/2021

remember

11 novembre 2001,tours walt street center,kamikases,haschisch,assassins,terrorisme musulman,bar zing de montluçon

 

Les jeunes musulmans qui réussirent l’attentat contre les deux tours du World Street Center n’étaient surtout pas des « kamikazes ». Ils étaient simplement des assassins au plein sens du terme historique : des disciples modernes du « vieux de la montagne » c’est à dire des disciples machouilleurs et fumeurs de haschisch. Vous savez : cette substance conviviale réputée chez les gauchistes et à partir de laquelle se fabriqua le mot assassin. Un bon assassin est donc un type qui se suicide pour tuer.

 

Et vous comprenez comment l’officier allemand Stauffenberg en juillet 1944 manqua l’assassinat de Hitler dans la « Tanière du loup ». Voulant sauver sa peau, il sortit de la cabane dans laquelle il venait de poser la bombe à proximité de l’amant d’Eva Braun. S’il était resté pour surveiller l’engin destructeur l’Adolph du IIIe Reich aurait sûrement été déchiqueté à mort. Vous voyez bien que Stauffenberg ne priait pas à genoux sur un tapis.

 

30/06/2021

L'actualité dans Paris-pourri

 

Les Droits de l'Homme s'inquiètent :

« Où loger les toxicomanes

sortis du square Éole ? »

Loger-les-toxicomanes.jpg

 

 

Le toxicomane doit-il être traité comme un malade ? Ne débute t’il pas comme un délinquant jusqu’à aggraver son cas dans la criminalité ? Les politiques visant à voir dans le toxico une victime encouragent finalement l’augmentation massive de la consommation de drogues ruineuses pour la sécurité publique. Le client et la cliente sont les complices immédiats du dealer, et nous devons les sanctionner au même titre que leur fournisseur.

 

 

04/06/2021

Sarcelles

 

La Madame La Commissaire ? 

Elle récidive

 

sarcelles,commissariat,courses-poursuites,protéger la délinquance