Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2014

En France, le socialiste Cazeneuve ...

... exige

d'interdire dans l'espace public

les inscriptions xénophobes

Inscriptions xénophobes.jpg

 Souvenir d'une enfance montluçonnaise

22/08/2014

La Pitite Sirène

Dans Montluçon

le danger rode

 

La-Petite-Sirène de Montluçon-22-08-2014.jpg

 

13/08/2014

Discrimination, exclusion : ça continue !

"Le refuge" dénonce les cas 

la famille expulse sa progéniture

hors du domicile conjugal à cause

de l'homosexualité

 

Homosexualité-discrimination.jpg

 Sous prétexte d'information un prosélytisme homosexuel

s'installe t'il dans l'Education Nationale ?

11/08/2014

Pitite Sirène - Montluçon

La rivière Le Cher

redevient poissonneuse

Petite-Siréne-Montluçon.jpg

22/07/2014

La pétomanie ...

... maladie infantile du motard.

Dans le quartier

on en a au moins un

 montluçon,hells angels,domérat,kerouac popotte,easy rider,pâte à modeler,moeurs

 

 

19/07/2014

Les Tarzanides du grenier n° 74

L'éphémère, tel aurait dû être le surnom dépréciatif de Roll, prétendu « Roi des détectives » et dont les aventures simplettes étaient éditées dans JEUDI MAGAZINE, année 1946.

En une seule page précipitamment bouclée bâclée. 

BD-Jeudi-29-août-1946.jpg

Planche dans le numéro 13 du 29 août 1946.

 

Et pourquoi ranger ce héros zéro parmi nos tarzanides ? Tout simplement parce que les mouvements corporels de ce minus ne sont que les décalques vulgaires de mouvements que Burne Hogarth créa pour TARZAN dans son épisode fameux d'originalité graphique : Peuple de la mer et Peuple du feu. Hogarth s'y délivrait enfin des préoccupations documentaires de Harold Foster, son prédécesseur, et s'orientait vers une gestuelle théâtrale devenue célèbre mais dont l'appartenance à la bande dessinée demeure discutable. 

 

Un écolier, rue Voltaire, me donna à connaître JEUDI MAGAZINE, alors que je touchais à mes huit ou neuf ans. Je tais son nom sans me retenir d'indiquer que ce nom est à l'opposé de grand. Cet enfant habitait rue Albert Thomas. Mais nous pouvions parvenir à son domicile par une petite cour arrière que je suppose être encore accessible aujourd'hui par la rue de Montcourtais. 

 

Une femme revenant de faire ses courses aux abords de la cité Pierre Leroux, empruntait de temps en temps ce passage. Cette dame tenait un petit bar rue de Bretonnerie. Alain Bisson dit brièvement s'en souvenir dans La Semaine de l'Allier on line (24-05-2013). 

 

Il s'y rappelle aussi une imaginaire grande Micheline dont je me demande s'il ne s'agit pas plutôt d'une vraie grande Marcelle, prostituée dont mon père racontait qu'elle fut heurtée par un véhicule alors qu'elle s'adonnait au stop sur la route conduisant à Néris-les-Bains. 

 

Mais où sont les neiges d’antan.

 

Bd-Zorro-22-mai-1947.jpg

 

 

C'est avec son numéro 51 du Jeudi 22 mai 1947 que le titre JEUDI MAGAZINE se changea en ZORRO l'homme au fouet.

 Docteur Jivaro