Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2011

Quand le bâtiment va ...

Avec le retard qui me distingue de beaucoup de mes contemporains, je viens de lire dans Montluçon – votre ville, n° 615, qu'une mosquée à construire prochainement avec l'approbation de la Mairie montluçonnaise sera construite sans minaret.

 

Mosquée-de-Montluçon.jpg

Parler d'une mosquée sans son minaret c'est comme parler d'un couteau sans lame auquel manque le manche … Mais, bon admettons.

 

 

 

C'est donc avec le louable souci d'aménager un instant de répit entre deux opinions opposées, que je me permets, ci-contre, de proposer un vieux truc d'architecte.

 

 

 

 

Sans pourtant me retenir de rappeler aux esprits oublieux que tout bon musulman est d'abord un missionnaire de l'Islam avant d'être un demandeur d'emploi ou un ingénieur en informatique.

24/04/2011

Joyeuses Pâques

La Mairie de Montluçon

installe des cloches dans ses rues

 

Pâques 2011,Montluçon,religion,laïcité

 

01/12/2010

L'écolo en colère

 Neige-en-novembre-.jpg

 

28/11/2010

Allez, un peu de texte !

 

L'autre midi, ce ne sont pas les douze coups de minuit qui nous ont dérangés ; c'est la sonnerie du portail.

Aussitôt, la dame qui m'a suivi quand je me suis replié en zone libre, a regardé notre écran caméra. Elle a annoncé : - Il y a un type portant un paquet de buvards qu'attend sur le trottoir.

Erreur ! Pas des buvards : des calendriers.

C'est ce qu'indiquait l'inconnu en agitant à bout de bras un rectangle de papier frappé du nombre 2011.

Puis s'abouchant à l'interphone l'homme a crié :

  • C'est les éboueurs !

  • Et merde! S'exclama la dame qui m'est resté fidèle pour se distinguer de toutes celles qui m'ont trahi. Et merde ! Sont chiants ! D'autant qu'à présent ils ne font qu'un seul ramassage de poubelles chaque semaine ! Des fainéants trop payés je te jure.

  • Tu descends ?

  • Descends donc toi.

  • Et si t'on faisait comme si n'y avait person au téléphon ?

Finalement, comme l'enquiquineur ne décollait pas du ruban, ma moitié moins ma paire de noix s'est laissée couler jusqu'à lui ; elle lui a filé assez nerveusement deux euros. Il est parti, disant au revoir sans dire merci, l'ingrat.

Ma régulière est remontée à vide dans l'escalier, ainsi qu'une calibrée des Halles qu'a terminé ses huit heures règlementaires.

  • Il a dû te trouver pingre.

  • Qu'il aille se faire voir ! Dix rondelles d'un centime chacune auraient suffi. Et comment être certain qu'il l'est bien éboueur l'éboueur ? J'aurai dû demander sa carte de salarié.

A votre avis, mes amis, est-ce qu'en ce moment les boueux font du porte à porte dans Marseille pour empocher des euros après avoir infligé quinze jours d'une grève catastrophique à la population ?

Ici, à Montluçon, à l'heure matinale où circulent nos ramasseurs de déchets, je dors. Au point que c'est leur tintamarre laborieux qui me soulève la paupière. Je m'en console pourtant en repensant que j'ai subi pire, question d'être réveillé par les tambours du Bronx. C'était à proximité des Chiens Verts de Louis XI, non loin de Vichy, une rue à sens unique. Le camion des travailleurs de base reculait sur toute la longueur, avec son avertisseur sonore activé à pleins coups de clairon. Un délice pour nous autres riverains pépères encore ramollis dans notre bain de lit.

En tout cas, nous voici avertis du passage prochain d'autres solliciteurs d'étrennes. Le facteur, les pompiers … Qui encore ? Chacun proposant un calendrier dont la banalité des images vous descend le moral à zéro. Mais nous, on s'en moque puisqu'avant même que débute le nouvel an les calendriers nouveaux finiront dans le container approprié.

Conclusion laissée à ma femme : « N'y a guère que celui sur lequel des sportifs sont photographiés tout nus qu'est marrant. Malgré une escroquerie sur la marchandise : on ne leur voit pas le zizi ! »

 

Ryal

 

18/09/2010

Bavardons ensemble mes frères

Coton après opération septembre 2010.jpg

 

 

Non, non, ce n’est pas le caniche de la voisine ! c’est Belphégor, à poil tout-en-chat.

A poil mais quelque peu coincé dans une presque camisole de force.

On a dû le confier pendant 24 heures à une clinique vétérinaire, rien que pour lui enlever trois ou quatre “grosseurs suspectes” à fleur de peau mais dont on espère que les résultats d’analyse seront rassurants.

Belphégor envoie le bonjour à la toute jolie chatte de Sabrinana.

 


Alerte rouge !


Faîtes gaffe entre Montluçon et Neris-les-Bains, de même qu’entre Guéret et Montluçon ! Des cons en bagnole et des connes en voiture (parité respectée) franchissent follement la ligne blanche continue pour gagner une ou deux petites minutes sur nous à l’arrivée.

 

Ce qui confirme que beaucoup d’automobilistes sont délinquants permanents en même temps qu’assassins potentiels.

Mais comme je dis souvent – et preuves à l’appui – les enfants sont beaucoup plus en danger dans leur famille que sur le chemin de l’école.

Il existe moins de violeurs anonymes que de parents abrutis.

Rue-du-Ponceau.jpg

 

Allez, qu'est-ce que ce trottoir ? Le trottoir d'une rue désertée dans Montluçon la léthargique ?

Pas du tout.

C’est la rue du Ponceau dans Paris telle que jamais les parisiens n’avaient osé l’imaginer avant l’intervention de Chanoine Nicolas Sarkozy, stakanoviste de la pudibonderie publique.

Même Carla en a fini par perdre son allure sexy.

 

Bar-Zing

26/07/2010

Marx Dormoy

24  et  25 juillet

SABRINANA

Passe un week-end à Montluçon

Marx-Dormoy.jpg