Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2013

A tire d'Elles n° 58

Prostitution,prostitution populaire,sexualité,moeurs,vie parisienne

Allons, allons pas de confusion indécente ! Ne nous méprenons pas sur la pratique buccale de la dame du premier plan. Elle mord dans un petit pain brioché, tout bonnement. 

Même à trois heures du matin, Nadine se sentait vide de l'estomac. Elle se faisait cuire toute une casserole de nouilles … dont elle se débarrassait à l'aube dans la poubelle commune.

 

17/03/2013

A tire d'Elles n° 57

Prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,sexualité,vie parisienne

  

Chaque dimanche en après-midi toutes les boutiques et entrepôts d'alimentation étant fermés, les trottoirs du quartier s'animaient d'une prospérité capable d'enrichir les caisses d'un État bien géré. 

A tire d'Elles n° 56

 

prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,sexualité,vie parisienne

 

  

Tout au long du mur du cimetière Saint Mandé, l'anglaise descendue de sa camionnette bosselée. 

C'était pendant les années où vous passiez sur le trottoir du Bld Carnot, en face du TEP, et que vos pas aplatissaient des centaines de préservatifs secs, vidés qu'ils étaient de la substantielle moelle de l'homme. 

 

10/03/2013

A tire d'Elles n° 55

Prostitution,prostitution populaire,sexualité,moeurs,vie parisienne

Minuit passé de quatre heures.

La dernière fille de la rue fonctionne au ralenti. Elle prendra le premier métro, celui des prolos qui somnolent encore d'avoir été arrachés de leur lit par la sonnerie du réveil matin.

Elle finissait par reconnaître les visages dans le wagon des deuxièmes.

Ils la laissaient tranquille, ne lui lançant même pas une allusion salace.

Elle était prostituée montée de sa province ; ils étaient travailleurs immigrés.

En fin de compte, le monde tournait assez rond.

A tire d'Elles n° 54

Prostitution,prostitution populaire,sexualité,moeurs,vie parisienne

Monica te fait signe, vas-y ! s'exclama l'autre.

Ne reste pas planter comme un poireau.

Qu'est-ce qu'ils ont tous, aujourd'hui, à ne pas se décider. 

03/03/2013

A tire d'Elles n° 53

Prostitution,prostitution populaire,sexualité,moeurs,vie parisienne

– Combien tu prends ?

C'était au croisement des rues Saint Martin et Aux Ours, quand Pierre et moi avions pris l'habitude de nous adosser contre la vitrine, à l'intérieur du Petit Marsouin, le matin, pour tremper les croissants dans le café crème. Double, le café crème !

En ce temps là, les Halles étaient encore l'estomac et l'intestin de Paris.