Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2013

A tire d'Elles n° 72

prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,strass,moeurs,sexualité,

 

  • J'ai toujours pensé gagner assez de fric pour ouvrir un salon de coiffure bien à moi à partir de mes cinquante berges. J'aurais voulu être coiffeuse. Si ! tu peux me croire, j'ai même mon C.A.P. Mais je n'ai pas pu continuer : les produits cosmétiques trucs, machins, choses me causaient des tas de problèmes à la peau des mains. J'ai pas eu de chance là dessus. Remarque, coiffeuse, je ne me serais jamais fait autant d'oseille qu'en me collant sur le tapin.

  • Ah ! Tiens, regarde mon premier enfoiré du dimanche. Lui, faut que je lui carre le gode.

05/05/2013

A tire d'Elles n° 71

prostitution,strass,prostitution parisienne,prostitution populaire,sa

Sur le ruban quasi désert du dimanche matin, elle dépassa mais sans y prêter attention un mec qui la devançait. En fait, c'était lui qui avait guetté la sortie de la fille et qui s'en était éloigné rien que pour se donner la satisfaction de revenir avec elle sur toute la longueur du trottoir. 

C'est dire qu'il n'appartenait pas à la catégorie nombreuse de ceux qui veulent passer inaperçus. 

On en plaisanta même un qui obtenait de la travailleuse sexuelle une promenade tout autour des immeubles, par la rue Sainte Apolline, le Sébasto, la rue de Tracy puis à droite en remontant jusqu'au passage Lemoine, en un temps où ça bossait tout plein. 

« Des fois, il éjacule pendant le parcours, je vous jure, je ne mens pas ».

A tire d'Elles n° 70

prostitution,prostitution parisienne,prostitution populaire,sexualité,vie parisienne

Fais pas attention ! Lui il attend la fin  de la journée pour monter.

28/04/2013

A tire d'Elles n° 69

prostitution,strass,prostitution parisienne,prostitution populaire,sa

Alors, toujours à attendre la Julia ?

Je t'ai dit que c'est son jour de repos.

T'as la tête dure.

A tire d'Elles n° 68

prostitution,strass,prostitution parisienne,prostitution populaire,sa

Tu sais, il nous a repérés. Il dit que ça ne le dérange pas trop ;

mais va falloir faire gaffe. On va arrêter pendant quelques temps.

De quoi parle t'elle ?

14/04/2013

A tire d'Elles n° 65

 

prostitution,strass,prostitution parisienne,prostitution populaire,

- M'oui, je fais un peu tout à la demande.

Sauf la scato. Pour ces trucs là,

je reste aux abonnés absents.

Eh, dis toujours ce que tu veux ; t'en vas pas tout de suite !