Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2013

A tire d'Elles n° 84

prostitution,prostitution populaire,sexualité,prostitution parisienne,moeurs

C'est 100 frs ! Je te l'ai déjà dit deux fois.

16/06/2013

A tire d'Elles n° 83

 

prostitution,prostitution populaire,sexualité,prostitution parisienne,moeurs

Les dimanches en après-midi, Passage Trinité côté Rue de Palestro. 

Depuis qu'un type lui avait arraché son sac à main sur le trottoir, elle planquait ses biftons dans une grande poche aménagée dans la doublure de sa jupe. 

On était en 1961 ou 62, et quelques uns des tapins allaient et venaient en conservant encore la mode des jupons larges amidonnés.

A tire d'Elles n° 82

 

prostitution,prostitution populaire,sexualité,prostitution parisienne,moeurs

  • Dis donc toi, hein ! Tu me demandes le prix mais tu grimpes avec une autre ! Ça ne va pas ça !

09/06/2013

A tire d'Elles n° 81

prostitution,prostitution populaire,sexualité,prostitution parisienne,moeurs

− Amène toi ! Tu vas être mon premier coup du matin. Ça te portera chance.

A tire d'Elles n° 80

prostitution,prostitution populaire,sexualité,prostitution parisienne,moeurs

− Oui, je n'arrêtais pas. Je tournais à 20 frs la passade. Mais tu sais, à cette époque, les ouvriers ils touchaient un salaire de combien ? M'en rappelle pas. Pas grand chose en tous les cas. Tu touchais quoi, toi, dans le mois ? 

Elle venait de poser la question mais sans véritable curiosité. Elle s'en fichait, bien sûr. Et, de mon côté, pouvais-je lui répondre autrement  que par un mensonge qu'elle prévoyait ?

 

02/06/2013

A tire d'Elles n° 79

prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,strass,moeurs,sexualité,

Bon allez, à ton tour avec elle à présent. Ou alors tu te casses plus loin. Tu me gênes pour travailler en restant à proximité de mon taf.