Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2013

A tire d'Elles n° 49

prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,vie parisienne,moeurs,sexualité

Vanessa en embarque un que Lydia et moi suivons du regard.

A tire d'Elles n° 48

prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,vie parisienne,moeurs,sexualité

Sortant derrière lui, elle fit un geste suggérant l’obscénité en relation avec son miché. J'ai souri sans apprécier vraiment et d'autant moins que le type « tirait de la patte droite » et qu'il fréquentait Lydia depuis au moins deux ans. 

  • Que veux-tu c'est comme ça. D'être trop gentil il s'attire des fois des moqueries. Tu connais la chanson : trop bon, trop con.

16/02/2013

Les Tarzanides du grenier (n° 22)

 Conséquence d'une erreur de calcul

L'ASTEROIDE

2012 DA 14

RATE LA PLANETE DES SINGES

 

La TV nous avait avertis : 2012 DA 14 devait frôler la planète bleue. On précisa même, et sans rire, que la surface terrestre allait être effleurée à moins de 28 000 kilomètres. Au secours ! Fallait faire vos prières, misérables mammifères responsables de tous les maux devant votre dieu responsable de rien. 


28 000 Km de distance par rapport à un objet d'à peine 45 mètres dans sa plus grande dimension, comment oser dire qu'il va nous érafler sinon pour vendre de la paperasse médiatique ? 


Dès le début du siècle précédent, les auteurs de BD utilisèrent les inconnus du cosmos, les mystères de l'espace temps qu'ils peuplèrent d'objets et d'êtres inventés à coups de fantasmes pseudo scientifiques. Certaines fois complètement extravagants comme le périple de Buck Rogers, pour n'en citer qu'un. Et d'autres fois essayant de rendre vraisemblable une fiction en la soutenant à l'aide de données réelles, comme dans les romans misogynes signés de Jules Verne. 


Chez les bédéïstes, je me souviens avoir apprécié plusieurs récits d'anticipation publiés dans COQ HARDI, dont l'un ALERTE A LA TERRE se développa depuis septembre 1951 jusqu'à août 1952. Ce qui correspond du numéro 43 jusqu'au numéro 89, semaine après semaine. Son dessinateur ? MATHELOT. Son scénariste ? MARIJAC. 


MARIJAC, prolifique fondateur du divertissant, mieux encore : du salutaire magazine que je viens de citer et auquel adhérèrent comme « membres de la tribu » Jacques Chirac (Bison impétueux) et le pilote d'avions de chasse Closterman (Grand aigle).

 

bd,bd anciennes,tarzan,tarzanides,illustrations,dessin,journaux pour enfants

Ci-dessus, le n° 1 publié à Clermont-Ferrand.


 

bd,bd anciennes,hogarth,tarzan,tarzanides,illustrations,dessin,journaux pour enfants

 

Deux journalistes, l'un loyal, l'autre véreux, s'affrontent à qui des deux rédigera le papier le plus sensationnel sur le phénomène extra terrestre. Le plus téméraire accède à la fusée construite destinée à détruire en plein vol le bolide venu du cosmos. 


L'époque de la « guerre froide » et les guerres civiles déclenchées par la polémique entre USA et URSS servent de toile de fond (discrètement) à ce scénario.

bd,bd anciennes,hogarth,tarzan,tarzanides,illustrations,dessin,journaux pour enfants

  

Boum ! Boum et ouf ! L'astéroïde vient d'éclater. Il ne fera pas bouillir les océans. l'Espèce humaine vient d'échapper au jugement dernier. La dernière image réconcilie tout le monde. En avant pour les « lendemains qui chantent » comme on disait la veille de la Première Guerre Mondiale

 

bd,bd anciennes,tarzan,tarzanides,illustrations,dessin,journaux pour enfants

 

Les histoires de science fiction étaient devenues rares pendant les années 50 pour les journaux proposés à la jeunesse. La censure Catho-Coco (encore elle !) en décourageait les scénaristes. Ce fut le cas, par exemple, pour Maurice Limat et Jacques Souriau qui durent abandonner leur ALAIN METEOR au numéro 269, année 1951, de TARZAN.

 

Et le tarzanide WAMBA ?

Vous l'avez oublié quoique annoncé ?

 

Que nenni, que nenni !

Mais l'astéroïde qui vient de faire la une des médias m'a ramené en tête l'ancienne BD présente dans le défunt COQ HARDI.

 

WAMBA vous arrivera samedi 23 février.

Promis, pas juré !

 

Docteur Jivaro

 

11/02/2013

L'étalon qui engrossa une vache

Après la tête à poil

de la poule de Gustave Courbet

on vient de retrouver

une des fables perdues

de Monsieur de La Fontaine

 

L'Origine du monde,Gustave Courbet,oeuvre picturale,Musée d'Orsay,Joanna Hiffernan


10/02/2013

A tire d'Elles n° 47

prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,vie parisienne,moeurs,sexualité

- Non ! t'inquiète pas, c'est un maso qu'a payé

pour  se  faire  cogner  devant  tout  le  monde

A tire d'Elles n° 46

prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,vie parisienne,moeurs,sexualité

Bien sûr qu'elle s'en souvenait du bonhomme ! Il resta planté pendant au moins une heure, en face, sur le trottoir des numéros impairs. Puis il partit, puis il revint, s'attardant à nouveau comme s'il se croyait invisible. 


Elle eut le temps d'en passer quatre, peut être six … Il était encore collé sur place ! Elle le repéra de la cravate jusqu'aux chaussures nettement, devenue d'une méfiance d'écureuil. Des fois que le type préparerait un sale coup ! Mais non, il laissait tout le temps de la laisser le photographier. Ou alors c'était un dingue. Il y en a tellement, des dingues ! 


Il disparut enfin, alors qu'elle s'était habituée à cette présence comme on s'habitue à une casquette de flic sur un uniforme de policier. 


Elle ne l'a jamais plus revu.


Elle en parla un fois avec Julia, la blonde qui dérouille au troisième et qui chantonne souvent suivie d'un client. 


  • C'est qu'il est amoureux de toi ! Il reviendra à la Saint Valentin pour t'en faire la confidence.

  • C'est ça, mon œil ! Je vais te croire.

    Ryal