Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2015

Nadine Morano fait de la provocation

Exhibant l'ethnie d'un dentier
dans le pays cosmopolite des "sans dents"
.

Nadine-Morano-provoque.jpg

26/09/2015

Les Tarzanides du grenier n° 181

 

Maréchal, LE voilà !

 

Deux « reliures d'amateur » groupant depuis le 1 jusqu'au 34 le journal hebdomadaire TARZAN de l'année 1941.

  

Tarzan,-1941.jpg

 

La première reliure comprend 10 numéros ; la deuxième 33. C'est dire que le numéro 11 du 16 avril 1941 n'est présent ni dans l'une ni dans l'autre des deux reliures amateur.

 

On pense généralement qu'aucune reliure professionnelle de l'ensemble des 34 numéros existe.

 

A plusieurs reprises dans ses éditions, le BDM « Trésors Bandes Dessinées » indique que le numéro 10 de cette série n'est ni numéroté ni daté. Ce n'est pourtant pas le cas dans la reliure amateur numéro 1 où figure le numéro 10 bel et bien daté du 9-4-1941.

 

Ces deux reliures par un amateur sont sûrement récentes puisque l'image illustrant chacune d'elles est une photocopie collée sur carton rigide. Par contre, les pages intérieures des trente trois numéros de 1941, à en croire le grain de leur papier ainsi que son odeur, semblent bien être celles d'origine imprimées en « zone libre » sous le gouvernement d'armistice du Maréchal Pétain.

 

Le BDM – encore lui ! - des années 2009-2010 indique que deux numéros longtemps ignorés – les 35 et 36 – ont été découverts pendant l'année 2007.

 

Docteur Jivaro ne les a toujours pas vus.

 

L'éditeur fut Del Duca, d'abord à Vichy, capitale éphémère d'une France réduite de moitié ; puis à Nice, ville anciennement d'appellation grecque et dans laquelle plusieurs des riches fortunes de France se réfugièrent avant même la fameuse « poignée de mains » dans Montoire.

 

Pour se tenir à la mode politique du moment, les 9 numéros débutants promettaient à chaque nouvel abonné une enveloppe contenant des photos du Maréchal P. Toutefois, avec le numéro 10, l'enveloppe et ses photos sont toujours promises mais sans faire mention du Maréchal P.

 

tarzan,del duca,maréchal pétain,bdm,bandes dessinées anciennes,librairie fantasmak

 

On sait que l'année 1941 favorisa dans nos villes et villages la prolifération des portraits du vainqueur de Verdun. L'ancien almanach des Postes et Télégraphes de cette même année, ne rata pas l'occasion de satisfaire le voyeurisme populaire.

 

Lorsque parut le tout premier journal français à porter TARZAN pour titre, nous étions le 29 janvier 1941. C'était un mercredi.

 

 Avis à tout collectionneur pointilleux.

 

Docteur Jivaro

 

 

22/09/2015

Noah Yannick

LE SPORT
c'est de la politique

Yannick-Noah.jpg

21/09/2015

Et les Athéniens s'éteignirent


ALEXIS TSIPRAS
Ils-Elles choisissent le même pour déchoir

Et-les-athéniens-s'éteignir.jpg

 En Europe, en 2015
quel est le jeu de mauvais rôle des démocrates ?

18/09/2015

C'est un début, continuons le combat

 

A quoi sert vraiment l'ONU ?

 ONU-et-migrants.jpg

17/09/2015

Il n'est jamais trop tard pour bien faire

Guy Béart vient de mourir
 Ce « troubadour rêveur » était un troubadour soporifique

 

En 1958, nous étions de grands garçons sans être des adultes. L'après-midi des dimanches, nous fréquentions surtout les cinémas. La chansonnette L' Eau Vive, à l'eau de rose, devenue rengaine du juke-box dans le snack-bar nous dissuada d'aller voir le film signé François Villiers. A notre âge, les miches de « La Mome vert de gris » ou encore les épaules de Lino Ventura en gorille de service nous plaisaient beaucoup, trop peut être, ne laissant pas de place pour des sentiments au fil d'une eau sans sel.

 

Alors, votre Guy Béat …

 

 

Guy-Béart.jpg