Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2013

A tire d'Elles n° 52

Prostitution,prostitution populaire,sexualité,moeurs,vie parisienne

Elle allait l'emballer quand elle s'aperçut qu'il avait un peu trop bu. Et pas de l'eau ! Alors elle le refusa. 

Il essaya de la frapper. Pas violemment mais c'était idiot quand même. C'est Pierre qui intervint. Le type, déjà déséquilibré par la boisson, tomba le cul sur le trottoir. Ce fut tout ça et puis rien.

02/03/2013

Les Tarzanides du grenier (n° 24)

bd,bd anciennes,tarzan,tarzanides,bd de collection,illustrés pour enfants

 

 

TARZAN se retourna, modulant le sifflement par lequel il appelait JAD BAL JA, le lion géant qui lui restait fidèle depuis sa victoire remportée contre les gardiens primitifs des trésors d' Opar.


Mais non, sur cette image, ce n'est pas Tarzan. Les épaules larges et l'énergie du visage peuvent sûrement entretenir la confusion … Mais non, ce n'est pas Tarzan.


C'est Raô, spécimen humain d'une race supérieure, indo-européenne, tout au moins à en croire le texte écrit par Martial Cendrés, en 1937-38 et pour le journal de bandes dessinées JUNIOR, propriété de l'un des membres de la nombreuse famille Offenstald.


PELLOS en fut le graphiste hardiment novateur.


Aujourd'hui encore, on ne peut que s'étonner qu'aucun éditeur ne lui ait confié la réalisation d'un tarzanide bien que son style musclé et mouvementé l'y ait prédisposé.


Samedi prochain nous approcherons de façon détaillée le phénomène PELLOS.

 

Doctor Jivaro

 

25/02/2013

Oscars - los Angeles - Jennifer Lawrence

Emmanuelle Riva - Jean-Louis Trintignant 

 cinéma,argo,oscars,ang lee,jennifer lawrence,emmanuel riva,michelle obama,film amour

24/02/2013

A tire d'Elles n° 51

Prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,sexualité

Tiens ! Je te l'avais dit que ça ne marcherait pas. C'est rare quand ça marche avec elle. Lui comme d'autres l'aurait mieux fait de grimper avec moi.

Lydia à quelque peu la manie de faire des commentaires non favorables sur chacune des cinq filles besognant dans le même immeuble aux mêmes heures qu'elle.

C'est ainsi qu'elle nous a raconté que D … - une réunionnaise venue depuis longtemps de la rue de la charbonnerie - ne tâte du machin de ses clients qu'après avoir enfilé une paire de gants « comme pour une opération chirurgicale ».

La capote ne suffit pas pour la rassurer. Elle est un peu déboulonnée de là-dedans, c'est ce que conclut Lydia en se tapotant du doigt contre la tempe. 

 

A tire d'Elles n° 50

Prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,sexualité

 

La grande blonde très sollicitée et dont j'ai parlé précédemment (15-07-2012) elle stationne encore dans une des rues donnant sur le Sébasto. 

Trente années de présence, ça fait un sacré bout de chemin au compteur.

 

23/02/2013

Les Tarzanides du grenier (n° 23)

Wamba

WAMBA est un noir, travailleur salarié de base dans une exploitation forestière en bordure de la Nyanza, rivière traversant l'Oubanghi. 

Ne cherchez plus l' Oubanghi : ce pays africain tenant sa légitimité de la Conférence de Berlin organisée en 1884 par le formidable BISMARCK, a cessé d'exister. Un de nos ancêtres politiques, le commandant Jean-Baptiste Marchand, joua un rôle essentiel dans ces régions autrefois limitrophes entre Congo Belge et Congo français. Une BD parue en 1953 dans l'hebdo Coq Hardi raconte en version adaptée pour les enfants, l'épisode terminal : Fachoda.  Un texte de Saurel illustré par Le Rallic.

 

bd,bd anciennes,Gir,Le Rallic,tarzan,Saurel,tarzanides,illustrations,dessin,journaux pour enfants

 

WAMBA, athlète africain, œuvre-t'il à rentabiliser l'arbre à caoutchouc ? La bande dessinée imprimée dans RIC ET RAC depuis le numéro 1 jusqu'au numéro 18 (1944) ne précise rien la-dessus. Le scénario, assez pauvre, peut se résumer de la manière suivante : la brutalité d'un contremaître blanc provoque une rébellion de la part d'employés qu'autrefois on décrivait comme « de type négroïde ». L'un deux justifie d'ailleurs de façon plutôt raciste sa révolte : « tous les blancs sont nos ennemis. Ils doivent être tués impitoyablement ».

 

bd,bd anciennes,gir,le rallic,tarzan,saurel,tarzanides,illustrations,dessin,journaux pour enfants

 

WAMBA, lui, n'est pas du tout d'accord. Il s'éloigne « à travers la jungle », décidé à ne revenir auprès de ses compagnons  que lorsque la famille européenne propriétaire légitime aura retrouvé ses biens spoliés. 

Entre temps, WAMBA aura agi en vrai émule de Tarzan. Un Tarzan que l'on sait n'avoir jamais remis en cause le droit du colonisateur blanc en Afrique noire. (Mais pourquoi critique t'on l'action religieuse chrétienne des Pères Blancs occidentaux en Afrique, alors que l'on ne critique jamais – ou toujours pas – l'action religieuse des marabouts musulmans s’accommodant fort bien de l'excision des fillettes noires ?)

WAMBA tue un lion en le trouant d'un coup de pieu aigu ; il sauve des sables mouvants un blanc malveillant ; puis il lutte au corps à corps contre un insurgé noir dont il immobilise les quatre membres. Puis encore, toujours infatigable, tel un vrai imitateur de Tarzan, il tue d'une sagaie dans l'estomac l'affreux SANTINI, un vilain homme de race blanche s'imaginant invulnérable d'être moulé dans une peau de boudin blanc – Eh ! Eh ! 

bd,bd anciennes,gir,le rallic,tarzan,saurel,tarzanides,illustrations,dessin,journaux pour enfants

 Une imagerie conforme à la gestuelle des Tarzanides.

 

Tout est bien qui finit bien. Même si WAMBA refuse d'apparaître comme un « bon noir » conforme au code révolutionnaire énoncé par la théorie socialo-communiste. N'aurait-il pas dû diriger la simple révolte de ses frères de race vers une révolution anti-coloniale permettant de ruiner l'influence européenne en Afrique tout en renforçant un envahisseur rival, celui des pays islamiques du Golfe ? Mais, sur cette question, qui osera dénoncer le rôle de l'Angleterre et de son Laurence d'Arabie, rôle finalement néfaste pour l 'Occident dans les décennies qui suivirent. 

GIRE, (mortibus en 1979) dessina WAMBA tout en accomplissant une bien longue carrière de bédéïste français. 

GIRE, soudain apparu avec son LAGLOBULE en remplacement de NESTOR TOURNIQUET dans le numéro 74 (année 1938) de l'AS, hebdo, 16 pages grand format. Plus tard, dans les années 1950 l'éditeur ARTIMA, « petit bourgeois opportuniste », et le journal stalinien VAILLANT, le premier avec TEMPEST et le second avec LA PENSION RADICELLE, le rendront sympathique auprès du jeune public. 

Même lorsqu'il essaie d'adapter son coup de crayon aux scénarii réalistes c'est toujours la manière humoristique qui lui va le mieux.

 

bd,bd anciennes,gir,le rallic,tarzan,saurel,tarzanides,illustrations,dessin,journaux pour enfants

Extrait de LE TEMERAIRE, 1944

On doit aussi à GIRE un passage chez LE TEMERAIRE, hebdomadaire inspiré de l'idéologie nazie. GIRE y figure en bas de page 3 du numéro 38 (le dernier) de ce journal de BD alors destiné à la "jeunesse moderne de France".

Doctor Jivaro