Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2021

Tarzanide n° 473

 

Belle Starr

 

 

Parmi les documents filmés de la toute récente « invasion » du Capitole des États-Unis par des protestataires américains, vous remarquez qu'il s'agit de gens que la nature dote d'une peau blanche. Nous ne sommes donc pas à Los Angeles : Le pillage, la destruction et les incendies terroristes n'ont pas eu lieu. Mais avez-vous remarqué un type en promenade et portant sur son épaule un drapeau auquel l'image ci-après correspond ?

 

 

Drapeau-Conféré-du-Sud.jpg

 

 

Il s'agit d'une des bannières des Fédérés du Sud pendant la Guerre de Sécession généralement datée de 1861 à 1865, lorsque les Territoires Sudistes étaient envahis, pillés, incendiés, détruits par la soldatesques du Nord venue, qu'elle disait, abolir l'esclavage des noirs tout en commettant un génocide contre les populations amérindiennes qui, chasseresses et guerrières, refusaient d'être réduites en esclaves contrairement aux populations africaines chez qui l'esclavage était historiquement légal longtemps avant l'arrivée des prédicateurs chrétiens de race blanche.

 

Dans l'histoire des BD européennes, très rares sont les titres illustrés utilisant un des emblèmes des sudistes américains. Peut-être même n'y en a-t-il qu'un seul : KID OKLAHOMA produit par les Périodiques Éditions Illustrées du 12 rue du 4 septembre (Paris), sur 34 numéros bis-mensuels, année 1953-54.

 

 

BD-Kid-Oklahoma,-1954,-bandeau.jpg

 

 

L'Oklahoma, alors largement peuplé de tribus indiennes, n'échappait pas au conflit armé entre industriels du Nord et propriétaires fermiers du Sud. C'est ce qui explique la présence active d'un garçon indien auprès des sudistes parmi lesquels une jeune femme énergique : Belle Starr.

 

 

BD-Kid-Oklahoma,-1954,-couv..jpg

 

 

Évidemment le comportement de Belle Starr dans cette BD n'a rien à voir avec l'existence réelle de cette femme qui devait terminer ses jours en hors la loi plus proche des deux frères James que de Buffalo Bill. Son personnage a néanmoins inspiré Morris, créateur de Lucky Luck pour son album numéro 34. Cependant, les collectionneurs avertis n'oublient surtout pas que Belle Starr occupa d'abord une place essentielle dans les aventurlures de Kid Oklahoma.

 

Les historiens du Far West soulignent que cette même Belle Starr était une assez jolie femme utilisant plus souvent ses charmes que ses revolvers pour parvenir à ses fins. Elle portait, disait-on, des bottes cuissardes de cavalier sous une longue et longue jupe de daim noir. L'époque n'était pas encore à la mini-jupe, Messieurs.

 

Doc Jivaro

02/01/2021

Tarzanide n° 472

 

Mettons qu'avec les années 1964-65 l'hebdo (Madère ?) SPIROU ait publié une rubrique ayant pour sujet un neuvième art présentement admis comme 9e Art : celui de la bande dessinée. C'était un choix risqué puisqu'à ce moment-là l'opinion était plutôt de mépriser les petits guignols imprimés dans nos illustrés. Semaine après semaine, donc, Messieurs Morris et Vankeer nous remettaient en mémoire des personnages dont l'existence avait diverti au moins deux générations avant la nôtre. Morris nous était bien connu comme créateur de Lucky Lucke, mais Vankeer ? … Vankeer, je l'appris plus tard, était Directeur Des Chemin de Fer. Oui, Madame !

 

Dans le numéro ,1422 de SPIROU les deux adultes nous parlèrent de la naissance d'un des personnages BD les plus internationaux : SUPERMAN. D'autant mieux méritoire dans leur choix qu'au moment où ils le célébraient celui-ci était interdit de parution en France à cause de la Loi votée en 1949.



BD-Superman,-pg-16.jpg



Comment savoir si vous êtes ou pas un surhomme ? La réponse est facile : pour entrer ou sortir d'un domicile, entrez-vous ou sortez-vous par la porte ? Auquel cas, vous n'êtes qu'un homme normal, mon pauvre ami. Car tout Superman authentique entre ou sort par la fenêtre, j'espère que vous avez remarqué ça depuis votre plus tendre enfance.



BD-L'Astucieux,-20-08-1947.jpg



Toutefois, être né sur la planète Crypton avant sa destruction ne vous protégera pas de la mauvaise humeur d'une jeune et jolie femme libérée. C'est un fait qui se vérifie dans le numéro 15 de L'ASTUCIEUX du 10 août 1947.

 

La rubrique réussie du 9e Art de Messieurs Morris et Vankeer n'a toujours pas été rééditée en album, si je ne me trompe. Regrettable, regretté.

 

Doc Jivaro

07/08/2019

Les Tarzanides du grenier n° 356

TINTIN ... Faire Tintin ? Non, cette fois c'est du RINTINTIN.

 

Un courriel vient de rappeler à Doc Jivaro l’apparition d'une série TV vieille des débuts de la Télévision en France en janvier 1958, série ayant un chien loup pour acteur principal : RINTINTIN. Le succès incita à créer une Bédé du même nom en 1960 : RINTINTIN et RUSTY. Sagédition en assurait la publication.

 

On peut dire sans risque d'erreur que la quasi totalité des enfants téléspectateurs imaginaient que le bon chien-chien accomplissait ses exploits pour la première fois dans le pays de Charles de Gaulle. Il n'en était pourtant rien ! Rintintin se montrait déjà présent en 1938 - Eh ouais : 1938 ! - dans l'hebdomadaire JUMBO n° 10 dont c'était la quatrième année d’existence.

 

BD-Rintintin,-Jumbo,-1938.jpg

 

Le texte en dehors et en dessous de l'image ainsi que l'absence de bulle pensante ou parlante fait qu'aujourd'hui la lecture d'une telle bédé peut sembler un devoir d'école plutôt qu'un divertissement à tout garçon habitué à tourner les pages d'un Manga. On remarque que dans chaque image l'animal est dessiné à même distance du regard du spectateur, comme par l'effet obtenu par une caméra plantée à la même place pendant que gesticule l'acteur qui n'avance ni ne recule par rapport à elle. Aux films muets correspondent les images muettes des premières heures de la Bédé.

 

Comment ne pas nous souvenir que RINTINTIN fut caricaturé en RANTANPLAN dans le journal SPIROU grâce au crayon de Morris traçant les aventurlures de Lucky Luke ?

 

Doc Jivaro

12/09/2015

Arizona

 

Cet album arrangé sous quatre plats de carton souple, assemble quelques-unes des premières adventures humoristiques de LUCKY LUKE. Son copyright date de 1951, en Belgique, pays des moules-frites et des derniers Bars à Hôtesses légalement prospères.

 

Arizona.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce graphisme de couverture est de 1951 pendant que celui des pages intérieures date de 1946.

 

 

Sa cote peut s'élever jusqu'à 250 euros ! C'est exagéré, mes amis. Lucky Luke n'étant alors qu'un nouveau venu démuni de parrain capable de le pousser-hausser du cul, son nom ne figure même pas en couverture.

 

Pareil en cela au débutant Mickey ainsi qu'aux premières heures de Betty Poop, Lucky Luke ne possède que huit doigts pour deux mains. Cette infirmité par laquelle votre psychanalyste interprétera quelque castration symbolique, s'explique surtout par une recherche de facilité pour le dessin lorsqu'il s'agit d'animer des mouvements manuels d'un personnage dessiné pour le cinéma. Elle n'a donc pas réellement de justification dans une image inerte comme le sont toutes celles de la Bédé proprement dite.

 

Arizona-Lucky Luke.jpg

 

 Ah ! vous y constaterez aussi qu'au commencement de ses chevauchées esseulées, le cow-boy fantaisiste créé par MORRIS (1923-2001) ne pince pas le mégot d'une cigarette entre ses lèvres. En somme, la censure pratiquée depuis les années 70 n'a rien à lui reprocher, sauf peut-être, de ne jamais prévoir une démocratique « remise de peine » en faveur des canailles frères Dalton.

 

La quinzième page de cet Arizona de 1951 fut précédemment publiée dans le numéro 451 de SPIROU du 5 décembre 1946. Les teintes en sont identiques à leur base colorimétrique, mais plus vives en saturation dans l'album.

 

Docteur Jivaro ne met pas en vente le sien d'album ARIZONA. Par contre, il propose à prix réduit la collection complète de L’ÉTOILE NOËLISTE (1914-1938). Hâtez-vous de lui adresser une proposition d'achat.

 

Avant que disparaisse le dernier curé désertant volontairement l'église pour que s'y installe le muezzin vrai protecteur des prépuces et des clitoris.

 

Ryal