Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2014

Les Tarzanides du Grenier n° 89

Défaillante, la mémoire du Docteur Jivaro lui faisait croire qu'il possédait le numéro 1 de MACHO. En réalité, il n'est en possession que du numéro 5 de l'année 1979. MACHO était une brochure de 48 pages marquée par une homosexualité militante.

 

BD-Macho-n°-5,-couv.jpg

 

Outre d'habituels textes réprouvant des comportements hostiles envers les gays, ce numéro 5 expose une illustration de couverture ayant trait à un des aspects de la sexualité humaine le moins toléré par la victoire législative judéo-chrétienne contre les mœurs païennes. Nous parlons de la zoophilie.

 

Mais qu'est-ce que cette "déviance"  érotique vient faire dans notre série BD consacrée aux Tarzanides ? Voyons, l'évidence en apparaît lorsqu'on lit MACHO numéro 5 ! Son article « Le Beau et la Bête » de sa page 6 jusqu'à sa page 14, utilise un graphisme signé Burnes Hogarth. Des dessins célébrant Tarzan, bien sûr ! Et qui sont extraits des deux volumes retraçant la naissance puis l'âge adulte du fils de Lady Alice et Lord Greystoke. De ces deux volumes réussis par Hogarth, un seul – le premier – reçut une traduction en langage indigène français (Dépôt légal : 1973).

 

BD-Macho-n°-5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MACHO n° 5 sélectionna des attitudes suggérant l'amour "contre nature" entre l'humain et l'animal.

 

Faut-il supposer que l'homosexualité incline plus souvent que l’hétérosexualité à la pratique zoophile ? Docteur Jivaro n'en sait fichtrement rien. Pour un tel sujet, il se limite a espérer que les échanges poussés entre l'animal humain et l'animal animal n'incitent pas à une maltraitance contraire aux sensations naturellement agréables à la bête.

BD-Tarzan,-N°-106.jpg

 

 

 

 

 

 

 

De plus en plus, amplifiant son style, Hogarth attribua à son Homme singe des hanches et des fesses dotées d'un charnu que  l'hétéro préfère généralement rencontrer chez la fille voluptueuse. N° 106 et année 1950 de l'hebdo TARZAN.

 

Qui donc peut ignorer les bienfaits que des dames blasées d'avoir à fréquenter journellement l'homme, trouvent dans la compagnie de leur bichon favori ?

 

Docteur Jivaro

 

30/03/2013

Les Tarzanides du grenier (n° 28)

Si j'écris BOMBA fils de Tarzan vous ne me croirez pas. Et moins encore lorsque pendant votre enfance vous lisiez les BD TARZAN commercialisées par la SAGEDITION.

 

Car, pendant les années 70 du siècle précédent, le fils de l'homme singe apparut sous le nom de KORAK et non pas sous celui de BOMBA. C'est effectivement KORAK qui correspond à la seule vraie identité de l'enfant qui grandit auprès de Lady Jane et John Greystoke.

 

bd,bd anciennes,tarzan,tarzanides,Lord Greystoke,bd de collection,illustrés pour enfants

 Image prélevée page 51 du numéro 16 de TARZAN GEANT,

année 1973.


  Nous verrons cela moins brièvement

samedi prochain.