Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2014

Les Tarzanides du grenier n° 52

 Samedi précédent, j'ai posé une devinette à propos d'un fouillis graphique.

 

Il s'agit d'une voiture Renault dont la carrosserie est entièrement remodelée pour servir de support publicitaire à la stature puissante de TARZAN.

 

Pendant le Tour de France année 1955.

 

Caravane-Tarzan (2).jpg

 

A ce moment, les Éditions Mondiales de l'omniprésent Del Duca avaient dû renoncer à éditer leur Tarzan hebdomadaire ; mais un Tarzan mensuel imprimé en noir et blanc continuait de captiver la jeunesse. Il allait bientôt permettre de connaître les dessins de John Célardo, lequel accompagna d'abord Bob Lubbers dans l'épisode « Tarzan et les égyptiens » (réédition Bologne 1966) avant de le remplacer entièrement jusqu'à l'arrivée applaudie en 1967 de Russ Manning, élève doué de l'illustre Hogarth.

 

D'anciens témoins pensent que l'enseigne automobile Tarzan participa jusqu'en 1962 à la Grande Boucle.

 

Qu'est devenu ce véhicule célèbre pendant la seconde moitié des années 50 ? A t'il été livré à la destruction ? Ou alors enfermé, oublié dans quelque hangar dont la toiture a cessé d'être imperméable ? Ou encore acheté par un collectionneur passionné autant qu'anonyme ? Mystère pour moi.

 

En pianotant sur le web « Hourra Tarzan Tour de France » vous obtiendrez plus de détails sur le sujet.

 

Docteur Jivaro

 

 

 

 

 

01/02/2014

Les Tarzanides du grenier n° 51

Tarzan,Tarzanides,Bd,Bandes dessinées anciennes,Tour de France,illustrés pour enfants

 

 

Le dessinateur avide d'un « art abstrait » très à la mode durant les années 50 – et dans les pays du capitalisme – réalisa cette œuvre sublime entre toutes … L'improvisation des segments linéaires apporte la preuve de la libération mentale de l'artiste ; et cela à l'encontre d'une trompeuse « réalité figurative » qui, souvent, réduit le cerveau humain à n'être que le jouet de ses illusions d'optique journalières.

 

 Quoique d'apparence hasardée au premier abord, cette création abstraite tracée en deux dimensions résume les volumes d'une enseigne publicitaire mobile en faveur d'un célèbre personnage de fiction.

 

 Personnage qui parcourut toute la longueur du Bd de Courtais, dans Montluçon City infernale, ville occasionnellement avant-dernière étape du Tour de France 1956.

 

 Devinez un peu de quel phénomène de roman il s'agit.

 

Docteur Jivaro

09/08/2013

Un vacancier nommé Hollande

LA LANTERNE

En revient-on aux grandes heures

de la Troisième République ?

 

Hollande,vacances de Hollande,de Gaulle,troisième République,

 Image en hommage posthume à SENNEP (1894-1982). 


Ce caricaturiste de droite longtemps célèbre utilisa dans sa jeunesse les bobinards de la IIIe République comme s'ils étaient le décor naturel des réunions de politiciens de gauche. BLUM fut sa cible préférée. 

Et, soit-dit en passant, heureusement qu'existent encore certaines des riches demeures de l'aristocratie française ... Sinon on se demanderait dans quelles HLM des banlieues « sensibles », la bourgeoisie des Francs-Maçons et des démocrates démagogues écoulerait ses congés payés. 

  

la lanterne,versailles,congés présidentielles,vacances de hollande,le troquer,troisième république


Une des photos (celle-ci publiée en page 4) du magazine politique BREF du samedi 18 mai 1946. La couverture en est due à SENNEP. 

Entre hommes politiques, fallait bien s'amuser un peu.

Mais on ne ria plus du tout chez les nantis de la SFIO lorsqu'éclata une « Affaire des Ballets roses ». On était en 1959. 

Plus tard et pendant les années 70, lorsque beaucoup de cinémas parisiens se changèrent en salles obscures pour le porno, un film intitulé « Blanche fesse et les 7 mains » laissa imaginer la présence d'un nouveau LE TROQUER, seul manchot parmi quatre joyeux lurons.  

Les français n'ont pas toujours la mémoire courte.

08/08/2013

Le retour

 

montluçon,retour de vacances,souvenirs d'enfance,château des ducs de bourbon


Le retour 


Une fois encore, BAR-ZING a réussi à échapper aux mille dangers de Paris-Pourri.

 

Le revoici dans Montluçon se dirigeant pédestrement sur l'ancienne avenue Napoléon III. En bout de course, à contre jour, on distingue la silhouette cent fois mutilée du Château dit « des Ducs de Bourbon ». 


Du côté sud de ce bâtiment et de chaque côté d'une grande grille deux lions noirs grossièrement taillés dans de la pierre de Volvic, ont l'air de gronder l'un contre l'autre. 


Un après-midi de septembre, alors que j'allais entrer en adolescence, j'entrepris d'épater deux filles, l'une Nicole, l'autre dont le prénom me fuit. J'empoignais la grille non pour la tordre mais pour l'escalader et m'installer à cheval sur un lion. Bien perché, je m’apprêtais à fanfaronner lorsqu'une voix d'adjudant jaillie d'une tête lointaine hurla quelque chose de vraiment pas gentil dans ma direction. 


Je descendis aussitôt de ma monture pendant que mes deux copines regardant vers la prison à l'autre extrémité de l'esplanade, s'écriaient : Il ne fait pas de mal Monsieur ! 


J'approchais de ma onzième année et je venais d'obtenir de ma mère de ne plus porter une culotte courte pendant ma dernière année de présence à l’École Voltaire.

05/06/2012

Portrait officieux d'un président normal ...

... vu par ses détracteurs


 François Hollande,Hollande,président de la république,portrait offriciel,photo officielle


26/03/2012

Tour Eiffel asphyxiée

Dimanche 25 mars

Des milliers de motards écolos contribuent

dans Paris à battre un  record  de  pollution

 

pollution,motards,manifestation,record de pollution,tour eiffel,paris

 Yral.jpg