Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2020

Nuit de la Saint Sylvestre

Ces jeunes

 

qui ne renoncent pas à faire la fête

 

Fête-fin-d'année-2020.jpg

17/12/2020

Rester maître des horloges ...

MACRON

 

testé positif au Covid-19

macron positif covid-19,mesures sanitaires fêtes de noël

 

16/12/2020

Le gouvernement ...

 

... nous permet de choisir

 

Ecole-vendredi-jeudi-libre.jpg

15/12/2020

Tarzanide n° 465

 

Ceux – celles se préoccupant de la Presse illustrée à l’attention de la jeunesse n’ont pas manqué de réagir : Qu’un politicien de Droite achète le titre PIF GADGET, journal de Gauche communiste, fait jaser – et pas forcément en bien.

 

 

PIF est un chien anthropomorphique humoristique d’abord dessiné par Arnal, espagnol politisé. Je connus sa bestiole dès ma petite enfance en bas d’une des pages du quotidien stalinien L’HUMANITÉ : Eh ouais ! Chaque midi, sauf le dimanche. Il y avait quatre images amusantes : PIF le bon chien-chien domestique avait pour devoir de tenir éloigné de la maisonnette de Tata et Tonton un chat noir vagabond, donc maraudeur surnommé HERCULE. Un chat à mine patibulaire dont la physionomie était encore rendue plus menaçante par un pansement collé en forme de croix, comme cela se faisait aussi pour les gangsters américains caricaturés. Ce petit félin incarne l’individu asocial, celui qui se plie mal aux contraintes d’une collectivité prônée par Karl Marx plus de deux mille ans après celle théorisée par l’académicien Platon surnommé « Le Boeuf » par ses contemporains. Lorsque je lisais PIF c’était l’époque où sur la première page de L’HUMANITÉ les camarades foulard rouge s’énervaient entre eux, de formules imprimées du genre : Eisenhower prépare la Troisième Guerre Mondiale ! L’époque où Montant Yves et Signoret Simone se préparaient à jouer les « couillons utiles » en faveur des soviétiques.

 

 

Par la suite, PIF LE CHIEN fut affiché comme une tête de gondole dans le bandeau-titre  VAILLANT, un hebdomadaire complètement inspiré des grandes sunday pages américaines. Mais, chut ! Il ne fallait surtout pas en parler.

 

 

Pif le chien,vaillant,l’Humanité,Arnal,bandes dessinées de collection,Tarzanide du grenier,bar zing de montluçon,Doc Jivaro

 

 

C’est en 1969 que le Parti des travailleurs grévistes en perte de vitesse dans ses adhérents autant que dans ses journaux, fabriqua PIF GADGET en remplacement de son VAILLANT déficitaire.

 

Doc Jivaro

 

14/12/2020

Après l'aiguille et le foin ...

 

ASSA TRAORÉ

 

Adama-Traoré-Time.jpg

12/12/2020

Tarzanide n° 464

 

KIWI : Mieux qu’un mot, un nom. Celui d’un oiseau en même temps que celui d’un fruit pas du tout apprécié par Doc Jivaro. Mais aussi celui d’une marque de cirage … Celui, enfin, d’un format de poche BD dont la carrière commença en 1955. Doc Jivaro en acheta le numéro 1 qu’aujourd’hui encore il regrette d’avoir échangé contre d’autres journaux venus d’un collégien du même âge que lui et qu’il connût en cinquième du collège technique alors récemment construit « à Fonbouillant ». Cet adolescent habitait en haut des côtes de Châtelard. Pour y accéder il fallait appuyer fort sur les manivelles d’une bicyclette. C’est même au sortir d’un des virages que je faillis percuter de face une automobile dont je n’avais encore jamais vu la forme. Une DS à capot « aérodynamique ».

 

Mardi précédent j’ai tenu un commentaire assez bref sur le cas de Antonio De Vita, créateur de MIRKO le Petit Duc. Je récidive ici, feuilletant non plus son numéro 15 mais son numéro 50.

 

 

Bd,-Kiwi,-10-07-1959, couv..jpg

 

 

J’ai souligné, comme beaucoup avant moi, les invraisemblances, disons : le fantastique de certaines architectures dessinées par Devi. Il y avait chez lui une forte tendance à étirer comme à l’infini les perspectives. Cette exagération à pu s’exprimer, aussi, dans un combat à mort entre deux adversaires : STENKA, précepteur de MIRKO, et le père de MIRKO, le duc de Milloutintin (Babinet comprendra). C’est un combat dessiné sur au moins dix pages, ce qui constitue un record dans l’histoire de bande dessinée. Tout y passe : coups de poings, prises de jiu-jitsu, gréco-romaine, jusqu’à se lancer des rochers et un animal fauve … De « l’homérien » ou, si vous préférez, comme dans la nuit de noces de l’Irlandais, de l’homérique.

 

 

BD,-Kiwi,1959,-pg-80-81.jpg

 

 

Mais le plus étonnant n’est-il pas que la censure pendant les années 50, refusant toutes images de violence dans les journaux pour la jeunesse, ait laissé publier telle quelle cette série d’images ?

 

Doc Jivaro, pour un de ces prochains jours, vous reparlera de MIRKO le Petit Duc : Savez-vous qu’un des éléments (le robot Robby) du film américain, année 1956, « Planète Interdite » fut employé par Devi pendant l’une des aventurlures du fils du Duc Méloupin et que j’ai rattaché DEVI aux Surréalistes tout simplement parce qu’à ses débuts MIRKO dut déserter la République de Maldoror dont le nom est aussi celui du roman célèbre signé sous le pseudonyme d'un Comte de Lautréamont.

 

BD-Kiwi,-1959,-pg-93.jpg

 

Doc Jivaro