Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2016

Aujourd'hui dimanche, jour du Seigneur (n° 3)

 

 Je me tenais à distance de l'abbé

 

Dimanche-numéro-3.jpg

 

13/03/2016

Dimanche, jour du Seigneur n° 1

 

Impasse-des-passes-13-03-2016.jpg

 

Le dimanche, jour du Seigneur

 

Une copine, copine de tous les garçons de son âge et du mien, m'avait prévenu : il y en a un, un gros tout plein, tu fais gaffe avec. S'il te chope derrière le cinoche, il te dit bonjour et il en profite pour t'embrasser sur la bouche.

 

Un homme de huit ans, lorsqu'il est averti n'en vaut pas toujours deux. J'avais oublié. Zut, alors ! j'eus droit au furtif baiser du vampire. Un baiser aussi prompt que mouillé.

 

C'était contre le mur d'un petit cinéma pauvrement aménagé. (Des bancs de bois. Pas de chaises et encore moins un fauteuil). Nous surnommions « Ciné des curés » ce lieu dont je me souviens vaguement que le bâtiment ressemblait à une chapelle démobilisée. N'empêche ! les films qu'il projetait pour un public de gamins bruyants, étaient annoncés dans le journal le plus lu de Montluçon : Le Centre Républicain. Un typographe assemblait à l'envers le lettrage que nous lisions à l'endroit sur la page : Cinéma des Marais ou, peut être, cinéma Le Marais.

 

Nous nous y amusions bien. Avec nos poches pleines de méchants caramels farineux payés un centime pièce, que nous protégions contre trois ou quatre morveux bagarreurs précoces évadés de l'école Viviani.

 

Oui : l'école des voyous.

 

 

24/01/2015

Les Tarzanides du grenier n° 96

Le-Choeur-mars-1958.jpg

 

Chaste image que cette image pieuse ! 

 

Nous sommes en 1958 … La propagande communiste omniprésente menace de déchéance le pays des Celtes et des Germains, pendant que l’Église Catholique continue de faire croire aux familles que la sexualité n'existe pas chez les enfants nés « sains de corps et d'esprit ».

 

LE CHŒUR n'était qu'une revue mensuelle tout à fait modeste, incitant les petits garçons à devenir de dévoués serviteurs du Vatican. Et je me souviens qu'après ma « communion solennelle » (d'autant plus sagement accomplie que je restais indifférent à sa cérémonie), les abbés Chevalier et Sauvageot entreprirent de faire de moi un de leurs enfants de Chœur. Heureusement pour mézigue, deux copines m'en dissuadèrent en rigolant de me brocarder : tu vas ressembler à une fille avec une robe ! 

 

A proprement parler LE CHŒUR ne traitait pas de la bande dessinée. Cependant quelques-unes des illustrations présentes sur ses pages étaient signées de noms professionnels en BD : Rigaud, Pierre Brochard, Gloesler, etc. Nous parlerons d'eux prochainement. 

 

J'en fais promesse par la couronne d'épines du Christ, l'un des faux les mieux accomplis de toute l'histoire des faussaires religieux, et dont Louis IX fut le dindon le plus royal.

 

 

Doc JIVARO

 

30/03/2013

Le déclin de l'Eglise Catholique en Europe de l'Ouest

Le Pape a lavé les pieds d'une musulmane

injustement détenue dans un

centre pénitenciaire de L'Europe de Satan

 

pape françois,eglise catholique,mahomet,déclin de l'église catholique,tradition religieuse,pâques


28/02/2013

Benoît XVI

CASTEL GANDOLFO

 

 

Benoît XVI,renonciation charge pontificale,église catholique,résidence d'été des papes,castel gandolfo


 

12/02/2013

Lucide, courageux, pour échapper à un licenciement

Le pape se met au chômage

 

Benoït XVI,démission du pape,Eglise catholique,Vatican,