Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2019

Crash Mirage 2000 D

Mirage-2000-D-crash.jpg

10/01/2019

La passerelle du Gilet Jaune

Non et non ! Vous ne voyez pas ci-après le portrait d’enfance du boxeur lourd-léger Christophe Dettinger.

 

BD-Super-Boy,-10-09-1949.jpg

 

 

Ce gamin dessiné stupéfait en posture de combat comme pour un round, figure sur la couverture du numéro UN d’un « comic » édité en France à partir de 1949 : SUPER BOY. C’est l’éditeur Impéria qui lui assura une longévité proche d'un record : 402 numéros publiés jusqu’en 1986.

 

Vous vous doutez bien que si BAR ZING ne présente pas le scanné de la couverture en couleur du numéro UN c’est qu'il n'en possède pas l'original. Aussi vient-il d’utiliser l'annonce de publication faite sur la seizième page du mensuel TARGA, numéro 22 de 1949.

 

Toutefois, ne refusons pas en guise de consolation de visionner la couvrante du numéro huit du S.P. de l’année 1950.

 

BD-Super-Boy,-Mai-1950.jpg

 

 

En dépit de deux mots anglais et d’un graphisme chichement inspiré de l’étendard que les GI'S hissèrent deux fois sur l’île de Iwo Jima, tout le matériel BD de ce Super Boy nous arrivait d’Italie. L’Éditeur Impéria employait astucieusement le prestige mondial des États-Unis pour aider à écouler une marchandise BD ritale auprès de nous autres tee-nager de l’après 1939-45. Nos boîtamusiques rebaptisées juke box, notre pantalon changé blue jean, nos cheveux n’étant plus ceux des zazous de l'occupation allemande mais ceux taillés en brosse des marin's machouilleurs de chewing-gum. Enfin pour que nous rotions coca-cola en remplacement d’un rôt limonade grand-père, nous passions devant la caissière du REX pour payer le droit de lorgner le fessier filmé communautaire de Marilyn.

 

Une Marilyn interdite de séjour en URSS, comme au Vatican, à la Mecque ainsi que sur la photo du protège-cahier de l’école voltaire.

 

Bar Zing

 

 

09/01/2019

Doc Jivaro annonce

 

Bar Zing reprend son activité jeudi.

 

 

08/01/2019

Nos frères et sœurs en vieillesse

 

 

Intervention chirurgie

 

Bar Zing

 

Demain est un autre jour !

 

 

07/01/2019

Hier, dimanche 6 janvier 2019

 
Manif bonnet rouge

des filles gilet jaune

Gilets-jaunes-filles-6-janv.jpg

05/01/2019

Tarzanides du grenier n° 333

 

En 1961, comme je franchissais la rue de Dunkerque dans Paris, pour aller me régaler de frites payées un franc dans leur cornet, je ne pensais pas du tout à la Société Parisienne d’Éditions abritée au 43… C’était Elle, pourtant, qui éditait les Aventures de MIKI.

 

BD-Miki,-n°-1,-couv..jpg

 

 

Je n’ignorais pas ce titre mais je m’étais toujours désintéressé des mésaventures de ce petit blondinet culotté d’une salopette d’apprenti garagiste. Son oncle Harry, invisible de tout le monde sauf de son neveu, ne m’amusait pas non plus. L’alignement monotone des images me faisait même refermer l’album à peine l’avais-je ouvert. C’est dire que j’ignore comment le numéro 1 de ce MIKI année 1950 se trouve dans une pile de vieux journaux rongés par la fourmilière du temps. Cependant, en page 47 de ce MIKI, deux encadrés attirent ma curiosité, tous deux invitant à se divertir en compagnie d’une LILI l’Espiègle.

 

tarzanides du grenier,bandes dessinées anciennes,lili l’espiègle,société parisienne d’Éditions,aventures de miki,buster brown,fillette,correction corporelle,jo valle,doc jivaro,bar zing,famille offenstaldt

 

 

Cette gamine fictive n’était pas inconnue pour mon enfance : une voisine que je présentais comme étant « ma sœur de lait » pendant qu’elle-même me désignait comme son frère secret échappé d’une maison de correction, lisait cette BD produite par la S.P.E., celle-ci gérée par une célèbre famille Offenstadt.

 

LILI l’Espiègle est sûrement la mominette la plus vieille parue dans l’histoire de la BD européenne. Née en 1909 sur l’une des pages de l’hebdomadaire FILLETTE, elle est devant les autres filles pareille à ce que le garçon Buster Brown est devant les autres garçons : incorrigible, définitivement, malgré des quantités de fessées éducatives.

 

Mais je crois bien que nous remettons à plus tard nos commentaires sur le cas de cette jolie et bourgeoise blondinette de Passy, dont l’auteur, semblable à Ronsard, nous précise qu’elle a les lèvres décloses.

 

BD-Fillette,n°-26,--28-04-1.jpg

 

 

Que voici bien un spectacle de BD absolument interdit aux enfants d’aujourd’hui.

 

Doc Jivaro