Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2012

Brèves du trottoir n° 42

prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,vie parisienne

Lydia vient de me le dire : "Gros connard pénible à faire".

Mais elle l'embarque malgré tout.

L'argent n'a pas d'odeur.

Il a même la vertu de neutraliser l'odeur de certains clients.

12/02/2012

Brèves du trottoir n° 41

prostitution parisienne,prostitution populaire,vie parisienne,prostitution

 

Paris – Pourri. 

Arrière-cour d'insalubrité entrevue dans l'ancien « Ilot Chalon » peu de temps avant sa destruction. 

- On y va doudou ?

Brèves du trottoir n° 40

prostitution,prostitution populaire,vie parisienne,sexualité

Ilot Chalon (Paris, XIIe), 1981.


Elle se disait d'origine bohémienne, la grande S … Mais comme elle modifiait son prénom autant de fois qu'elle changeait de quartier, aucun de ses passagers ne lui restait attaché. 

Elle s'employa de temps en temps à l'abattage Boulevard de la Chapelle. 

Instable en tout, elle eut aussi sa période « Armée du Salut », entre Anvers et Pigalle. 

Il lui fallait essayer, aux accents du clairon, de ramener auprès du dieu émasculé une des Jézabel follement égarées loin du troupeau de brebis. Un troupeau de brebis que le bon pasteur ne protège du loup que pour en égorger l'agneau.

 

10/02/2012

Peace and love, frères et soeurs

mois de l'histoire noire,black history month,abraham lincoln,rufus buck,histoire américaine

05/02/2012

Brèves du trottoir n° 39

Une main étrangère à une poche

prostitution,prostitution populaire,vie parisienne,sexualité

 Solange travaillait à la colle avec un pickpocket MUET

mais doté de doigts de magicien.

Solange jugeait prudent de changer souvent le lieu

de leurs emplettes délictueuses.

Brèves du trottoir n° 38

prostitution,prostitution populaire,vie parisienne,sexualité

 

Rue Belhomme, quartier de Barbès, Paris 1967.

Prix pratiqué : 15 frs.

Expédié en 4 minutes. 

Principalement pour le travailleur nord africain

ayant laissé sa famille "au pays".

C'était l'abattage.