Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2020

Ouf ! Enfin ...

 

Masques : vente libre 4 mai 2020

 

AU CHOIX :

 

Trois versions

 

 

covid-19,masques protecteurs,vente libre masques,coronavirus,santé,macron,bar zing de montluçon

29/04/2020

Tarzanides du grenier n° 421

 

 

RAHAN - CHÉRET

 

 

Doc Jivaro se souvient n'avoir accordé qu'un trop bref propos d'ailleurs en forme de dérision, quant à la mort de A. Chéret survenue le 5 mars 2020.



On sait que sur des scénarios signés de Lécureux, Chéret illustra avec talent la bande dessinée RAHAN et qu'il lui attribua de plus en plus une gestuelle qui classe définitivement le fils de Crao et des Ages Farouches parmi les Tarzanides, une évolution non prévue par les vieux de la vieille du journal PIF GADGET héritier miséreux de l'inévitable VAILLANT.



(Non ! je n'ai pas gardé le gadget des "Petits Pois Sauteurs" puisque je ne l'ai jamais possédé.

 

 

BD-Rahan,-couv..jpg

 

 

 

La couverture du N° 2 d'une des rééditions de RAHAN suffit pour preuve que les ennemis politiques de TARZAN, eux aussi, finissent par rendre un hommage direct à l'un des héros fictifs créés par le capitalisme en 1912. Cependant, le plus inattendu se trouve page 3 de cette même réédition due à VAILLANT-MIROIR SPRINT. Visez donc rien qu'un peu.

 

 

BD-Rahan,-p-3.jpg

 

 

 

Oui : Il s'agit bel et bien de l'organe sexuel féminin. Schématisé mais c'est bien lui. Bien lui en avant-scène d'une bande dessinée destinée à la jeunesse. Le commentateur à même tenu à préciser : "vulve de femme". Est-ce que par hasard les adeptes du Matérialisme Historique auraient extrait lors de fouilles datées de 500.000 ans, une vulve d'homme ? ... Allons !  n'oublions pas qu'en 1984, date de la réédition de ce RAHAN, l'information sexuelle héritée des années 70 circulait encore librement dans le grand public. Ce qui n'est plus du tout le cas à présent.

 

Si Doc Jivaro et son épouse étaient les parents d'un petit enfant il et elle ne l'enverraient pas à l'école par temps de coronavirus.

 

Doc Jivaro

 

28/04/2020

Foot, Judo, Boxe, Hand ...

 

L'sport reprend du poil de la bête

malgré le Covid-19

 

sports confinés,confinement,covid-19,4 et 11 mai 2020,masques protecteurs,coronavirus,bar zing de montluçon,ryal

27/04/2020

Tarzanides du grenier n° 420

 

SERGENT GARRY

 

 

Matinée dimanche d'hier, Doc Jivaro s'est trouvé à visionner un énième résumé de l'attaque de Pearl Harbor par la marine de guerre japonaise (7 décembre 1941). C'était sur NETFLIX. Plusieurs documents filmés d'époque mais ... colorisés - Pouah ! pourquoi pendant qu'on y est ne pas coloriser aussi les gravures signées de Dürer et de Rembrandt ? Cependant le plus désagréable était pour mes oreilles : un bruitage intempestif, parasitaire, à la mode, à croire que les têtes de ce jour choisissent d'être bousculées plutôt qu'informées.

 

Garry,-Noël-1948.jpg

 

 

C'est l'éditeur BD Impéria qui donna naissance en 1948 et en France au Sergent GARRY engagé, américain, dans la guerre contre expansionnisme nippon. Certes nous connaissions déjà Buck Danny mais celui-ci nous venait de Belgique. Le Sergent GARRY, lui, était bien plus proche des célèbres personnages de Milton Caniff : Pat Ryan et Terry en lutte mortelle contre les fils du soleil levant bientôt soleil déclinant.

 

bd sergent garry,milton caniff,felix molinari,pat ryan,terry,buck danny,editions impéria,bar zing de montluçon,tarzanides du grenier,doc jivaro

Il y eut 456 numéros GARRY publiés depuis 1948 jusqu'à 1986. Des mensuels principalement, l'ensemble réparti sur trois formats successifs : grand - 25 X 33 cm - moyen 19 X 25 cm - petit 13 X 18 cm. la seconde formule aux couvertures dessinées par Felix Molinari est la plus recherchée par les nostalgiques des années 50. Dans cette seconde formule certaines planches BD ne manquent pas d'originalité : le découpage se fait dans des formes géométriques quelconques (adieu les disciplinés carrés et rectangles !) pendant que l'intervalle blanc habituel disparaît ne laissant subsister qu'une mince ligne noire insuffisante pour bien séparer entre elles les images.

 

 

bd sergent garry,milton caniff,felix molinari,pat ryan,terry,buck danny,editions impéria,bar zing de montluçon,tarzanides du grenier,doc jivaro

 

 

En 1948 il fallait un certain courage pour lancer sur le marché des bandes dessinées en France un militaire américain partout victorieux. En effet, à ce moment là, le Parti Communiste Stalinien obtenait 25 % de votes électoraux et les murs des usines françaises étaient souillés par d'énormes lettres tracées au goudron : US GO HOME ! ...

 

De notre côté, écoliers, c'était l'inverse, c'était US WELCOME : une coupe de cheveux devenait tendance : la coupe en brosse. Vous savez celle qui vous rase la nuque, vous lime les tempes afin de décoller comme pour vous les agrandir les oreilles, ne vous laissant sur le crane qu'une rappe à fromage. Vous venez de deviner que Doc Jivaro n'aimait pas la coupe en brosse.

 

Doc Jivaro

 

 

16/04/2020

Tarzanides du grenier n° 419

 

Semaine après semaine, de ses numéros 1 à 140 le magazine TARZAN publia une interprétation BD du roman populaire LES MISÉRABLES imaginé par Hugo le Victor.

 

Puis dessiné par René Giffey pour éveiller ma scolarité.

 

Une réédition en trois volumes de cinquante deux pages chacun, fut réalisée par l'Imprimerie de Sceaux à la demande de l'omniprésent Cino Del Duca.

 

les misérables,victor hugo,rené giffey,troment,editions del duca,cosette,bandes dessinées de collection,bar zing de montluçon,tarzanides du grenier,doc jivaro

 

D'un assez grand format fréquent à l'époque (370 X 280 cm) les trois couvertures illustrées par Troment ne font que copier quelques unes des silhouettes réussies par Giffey dans son style à la fois réaliste et souple.

 

On sait l'histoire d'un Jean Valjean abusivement condamné aux galères et ne s'évadant que pour devenir le notable Monsieur Madeleine père adoptif d'une Cosette Une gamine aussi niaise que coquette malgré une enfance passée sous la table d'un estaminet entre les jambes de routiers et de rouliers alcoolisés et obscènes. Notons qu'Emilio Zola,presque vingt ans plus tard, en traçant le portrait de Nana fille de l'ouvrière Gervaise, ne sombrera pas dans l’hypocrisie grandiloquente hugolienne : Sa Nana comédienne ratée ambitionne à l'exemple d'autres filles prendre sa revanche en devenant grande courtisane.

 

 

BD-Les-Misérables,-1949.jpg

 

 

Cette séquence BD mettant aux prises Fantine agressée par un groupe de jeunes noctambules aurait été inspirée, aux dires des biographes de Totor, par un fait divers réellement vécu par le poete des Feuilles d'Automne. Hugo, alors Pair de France se serait porté témoin en faveur d'une prostituée injuriée par des bourgeois en goguette (comme on dit). Mais bien entendu, dans la transcription BD pour les gamins, Fantine édentée n’apparaît que comme mendiante.

 

La dernière planche BD LES MISÉRABLES fut publiée dans le numéro 140 de TARZAN avons-nous écrit. Ce n’est d'ailleurs qu’une demi-planche. Ce numéro porte la date du 29 mai 1949, ce qui nous aide à attribuer une publication ultérieure aux trois volumes non datés.

 

Joyeux confinement à vous tous.

 

Doc Jivaro

11/04/2020

Deuil

 

Alors que Bar Zing préparait le Tarzanide de ce samedi 11, le frère aîné de son épouse a téléphoné annonçant le décès de leur maman âgée de 108 ans.

 

La famille est très dispersée dans le pays et la date des funérailles ne pourra être décidée qu’après le lundi de Pâques. On comprend que cette mauvaise nouvelle nous fasse renoncer à toute publication ce jour.

 

Doc Jivaro