Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2013

A bon entendeur salut !

De retour d'Arabie Saoudite


HOLLANDE


ce soir

vous souhaitera

une bonne année

2014 de l'Hégire


 

Le sabre de l'Islam en main, 

il a dit : « J'en aurais besoin »

29/12/2013

Aux bonnes heures des dames n° 42

Prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,sexualité,vie parisienne,moeurs

Pour elle, il n'y a pas de morte saison. Décembre et Juillet se ressemblent : elle s'en fait un max. Elle a investi dans la pierre. Elle achète aussi dans l’œuvre d'art. Cependant, faut reconnaître qu'à présent, à cause du Sarko et de la Bekacem, le commerce question sexualité populaire tourne moins bien.

 « A mon âge, je ne me vais pas me reconvertir sur internet et augmenter mes tarifs en jouant la voltigeuse dans les hôtels quatre étoiles entre Cannes et Lille ».

Aux bonnes heures des dames n° 41

Prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,sexualité,vie parisienne,moeurs

Lui, déjà deux fois qu'elle le refusait. Cet entêté finirait bien par se décourager.

Elle allait et venait, rue Saint Martin depuis l’Église Saint Nicolas en tournant sur la rue aux Ours avec retour rue Réaumur par le Sébasto.

 En ce temps là, il y avait deux urinoirs – deux tasses. Lydia était prévenue : tu ne les acceptes pas lorsqu'ils sortent des pissotières. Tu risques de tomber sur des gourmands du croûton de pain ramolli, si tu vois ce que je veux dire. Quel monde !

 Son protecteur, qui termina par un cancer au foie, la cala rue La Reynie, où elle flamba.

23/12/2013

Noël 2013 en famille ...

... pour la camarade TAUBIRA

 

taubira,guyane,moguyde,robert chaudenson,prg,roland delannon

 



22/12/2013

Aux bonnes heures des dames n° 39

Prostitution,prostitution populaire,prostitution parisienne,sexualité,vie parisienne,moeurs

Deux ou trois mois avant le mois des "accords d'Evian".

- Tu pipes ? 

- Je ne fais que ça. 10 balles, pas cher.

- Et ta copine ?

- On te monte à deux : trente tout rond.

21/12/2013

Les Tarzanides du grenier n° 45

L'ensemble de cette image est influencé par les travaux de Hogarth, lequel succéda à Foster dont il amplifia le style pour couronner d'une réputation mondiale TARZAN.

 

bandes dessinées,BD,Yak,Cezard,Hogarth,Tarzan,Tarzanides,Milibar

 

 

Dans ce dessin qu'ici nous trouvons isolé de la BD à laquelle il appartient, les motifs en sont tous influencés par Hogarth. La grosse branche tordue, noueuse et saccadée dans son parcours ; le personnage acrobate lancé en plongée (doté d'un bras gauche surdimensionné) et formant comme la pupille d'un œil géant délimité tout autour par l'abondance des feuillages … etc, etc. Mais surtout, une erreur fréquente dans les illustrations populaires : la liane est suspendue à la cime des arbres alors qu'en réalité toute liane possède sa racine dans le sol. Elle monte, ne descend pas.

 

YAK n'est pour ainsi dire jamais mentionné parmi les Tarzanides. Cependant, beaucoup des péripéties auxquels il survit offrent des ressemblances avec celles du héros de Burrough. Même si Yak ne se présente pas quasi dénudé, n'ayant pour seul vesture qu'un pagne de pudeur auquel s'accroche un couteau-poignard, symbole d'une indépendance que l'adolescence gagne au détriment du père. Dans le domaine d'une royauté débutante, on hérite peu, on usurpe beaucoup. 

 

bandes dessinées,BD,Yak,Cezard,Hogarth,Tarzan,Tarzanides,Milibar



 

 

 

 

 


Couverture numéro 1 de Yak, 1949.

 

Aujourd'hui, chez nos enfants gavés de surhommes et d’animaux fantastiques (au fond ce sont les mêmes), l'existence révolue des dinosaures est devenue comme contemporaine. Il n'en fut pas de même pour nous qui naquîmes pendant l'affrontement armé entre américains et japonais (d'où résulta la seconde guerre mondiale). Les « Lézards terribles » étaient alors rares, de peu d'importance dans les scénarios de la bédé. Ce qui explique que cette couverture de grand format numéro 1 de YAK – 1949 – impressionna fortement les petits écoliers de la quatrième république. Scandalisant en même temps – eh, oui ! - nos vieux instituteurs dont l'enfance ne fut souvent amusée que par « Zoé Plouf, femme à poigne » ou encore « Le bain de pieds de Monsieur MILIBAR » - Faites bien dodo les petits n'enfants !

 

Docteur Jivaro

 

Semaine prochaine, nous rappellerons les mutations dévalorisantes qui frappèrent YAK, celui-ci mutilé par l'infecte censure 1949.