Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2018

Pas trop tôt !! Les humanitaires dénoncent ...

 

La grande misère sexuelle

de nos voisins les migrants clandestins

auberge des migrants

14/01/2018

Les Tarzanides du grenier n° 282

 

T’hier, samedi en tout début d’après-midi la chaîne TV “ Toute l'Histoire ” a raconté en la résumant la prise de pouvoir par les communistes en Chine année 1949.

 

On sait que le Parti Communiste en France apporta son aide stalinienne au camarade Mao Tsé Toung. On sait encore que le même parti stalinien des « Sans Dieu » aida l’Église catholique a obtenir le vote d’une loi du 16 juillet 1949 et qui interdisait toute propagande dans les journaux français destinés à la jeunesse de notre pays.

 

A peine cette loi était-elle votée que l'hebdomadaire communiste VAILLANT affectait de la croire inopérante contre le militantisme en provenance d’URSS, et publiait une BD intitulée FILS DE CHINE bourrée d’ambiance « des soviets partout ! ».

 

vaillant,fils de chine,paul gillon,mao tsé toung,urss,usa,bd,bandes dessinées de collection,guerre froide,tarzandies,bar zing

 Images extraites du n° 303 de l'année 1951 pour l'illustré VAILLANT

 

Généralement groupée sur six dessins par page cette BD résultait du talent de Paul Gillon lequel œuvrait à partir de modèles photographiés.

 

Le journal VAILLANT entretenait semaine après semaine toute un rédactionnel de genre amitié France-URSS. On y militait pour la paix dans le monde en compagnie de la Hongrie soviétique et de la soviétique Pologne et l’on y travaillait contre la bombe atomique.

 

Contre la bombe atomique made in USA.

Pas contre celle de l'URSS.

 

Lorsque j'étais gamin d’autres gamins se disaient « foulards rouges ». C’était en même temps des copains. Mais j'avais aussi des amis louveteaux dont l’un était le fils d’un des boulangers de Montluçon.

 

Preuve que j’avais des relations diverses, moi.

 

Doc Jivaro – mfcl * 

 

* Doc Jivaro a dû reporter sa page Tarzanides du samedi à dimanche

 

 

05/01/2018

Suivre votre blog favori

 

Hier Bar Zing était absent.

Son absence est encore constatée aujourd’hui.

Demain, le numéro 281 des Tarzanides du grenier sera publié.

 

 

03/01/2018

Jours anciens, anciennes nuits

Jours-anciens, anciennes-nuits.jpg

 

 

Pour suppléer un tantinet à la vue défaillante de Bar Zing, l'ami Bob conseille d'utiliser d'anciens petits dessins « gardés sous le coude » sans avoir été jamais édités.

 

En voici un.

 

Les cheveux longs et le pantalon pattes d’éléphant du jeune hareng indiquent assez bien les années pendant lesquelles le quartier parisien des Halles tournait à plein rendement.

 

N’empêche ! Bar Zing aurait dû choisir un autre thème !

 

Mouais ! il aurait pu présenter une des illustrations réalisées pour l’épisode :

 

 

                                   MARTINE

                            Chez les bonobos

 

30/12/2017

Les Tarzanides du grenier n° 280

 

bd,bandes dessinées de collection,edgar rice burroughs,tarzanides du grenier,bar zing,tarzan,rex maxon,hogart

  

Petit à petit l’oiseau fait son nid.

 

 Petit à petit la cervelle de Doc Jivaro refait cette double partie d’elle-même qu’est sa vision binoculaire ; mais sans encore réussir à lire et dessiner normalement.

 

 Il y a du boulot pour les mois à venir !

 

 Cependant, Doc Jivaro se souvient d’avoir promis à ses plus fidèles lecteurs une prochaine rubrique BD ayant pour titre : TARZAN ET LES FEMMES. Un sujet dangereux lorsqu’on sait que nos sœurs libérées accusent le célèbre personnage d’Edgar Rice Burroughs de cumuler à lui tout seul tous les défauts de l’homme macho.

 

 Comme nous le constatons dans l’image ci-dessus, le fils des grands orangs n’en rate pas une lorsqu’il s’agit pour lui de s’attirer des noises.

 

 Alors, à bientôt pour la suite hebdomadaire de notre Grenier des Tarzanides.

 

LE BLOG BAR ZING SOUHAITE UNE BONNE ANNÉE 2018 A TOUTES ET TOUS.

 

  Doc Jivaro – mfcl

 

 

20/12/2017

Bar-Zing : Le retour

 

Doc Jivaro vient de sortir de l’hôpital

et n'a qu'une hâte  :

reprendre ses publications sur son blog.