Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2019

ADN de chiens

forêt de retz,elisa pilasky,villers-cotterêt,femme dévorée,chasse à courre

20/11/2019

Congrès des maires 2019

 

Vers une nouvelle collaboration ?

Congrés-des-maires.jpg

19/11/2019

Mirepoix-sur-Tarn, pont suspendu

 

Nos routiers sont sympas ...

Pont-Mirepoix effondré.jpg

18/11/2019

Janvier 2020 en France

 

PROHIBITION : LE RETOUR

1-mois-sans-alcool.jpg

16/11/2019

Tarzanides du grenier n° 387

 

Ce qu’il y a de divertissant autant qu’imprévu dans certains faits divers d’ici ou de là bas, c’est qu’ils peuvent de temps en temps ramener à notre mémoire les imageries de BD. Ainsi en ce moment la saison des champignons est aussi celle des battues pour la chasse aux sangliers. Nous y apprenons que dans le Pas-de-Calais et en Ardèche des chasseurs viennent d’être frappés par des attaques de suidés forestiers …



BD-Tarzan,-1956.jpg

 

 

Dans le dessin ci-dessus réalisé par Bob Lubbers, TARZAN semble bien trop petit en présence de ce qui n’est pas un sanglier mais un phacochère puisque nous sommes dans une savane africaine. Lord John Greystock a été réduit à la taille d’une fourmi dans le roman Tarzan and the Ant Men édité en 1925 dans Chicago lorsque Al Capone ignorait encore qu’il deviendrait le dominateur des gangsters et des politiciens de la ville.



Dans l’autre dessin ci-dessous et signé en 1936 par Harold Foster, l’homme singe esquive l’assaut de l’animal tout en se préparant à le frapper de haut en bas. Si Tarzan and the Ant Men est inspiré des voyages assez indécents de Gulliver inventés par le romancier anglais Swift, le roman La Cité de l’Or rédigé par E.R. Buroughs ne doit rien ni au livret L’Or du Rhin de Wagner ni à Fort Knox ni au dentier d’Onassis et pas même à la serpe d’un druide gaulois, serpe qui n’était évidemment pas en or sachons le.



BD-Tarzan,-mai-1936.jpg

 

- Des sangliers ? Oui, j’en ai vus, tu penses !

 

Ici c’est ma mère, née dans le département de la Creuse qui raconte un souvenir de son enfance pauvre dans Parsac toujours en Creuse.

 

- J’étais encore une gamine et l’on me confiait la garde des moutons toute seule. Ce n’était pas nos moutons, c’était ceux d’un gros propriétaire rural. Tu sais c’était plutôt les moutons qui auraient dû veiller sur moi. Je m'asseyais dans l'herbe à proximité du Bois des Andrieux où on voyait encore des gros sangliers sauvages.

 

Doc Jivaro

 



15/11/2019

Bar Zing gros problèmes

 

Demain, tout reviendra actif
Doc Jivaro