Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2010

Marseille tu cries trop fort

MARSEILLE

La ville dont le roi est un enfant

 Petit-Prince.jpg

 

 

04/09/2010

Samedi 4 septembre

En revenant de la manif anti sécurité

Ducon prend conscience des réalités

Manif-anti-sécurité.jpg

 

24/06/2010

Procès d'un détenu cannibale

ROUEN

TRIBUNAL

Un prisonnier jugé pour cannibalisme

 

Procès-d'un-cannibale.jpg

16/06/2010

Pierre Botton

PIERRE BOTTON

milite pour les

PRISONS DU COEUR

Pierre-Botton.jpg

27/04/2010

Karachi

BALLADUR A AVALER

Balladur.jpg

 

21/04/2010

Affaire Seznec

AU THEATRE CE SOIR

 

Je ne m'étais pas promis de regarder SEZNEC, affaire criminelle de petit calibre que Robert Hossein a transcrit en une assez banale pièce de théâtre. Je ne m'étais pas promis, mais, bon ! Sabrinana ayant laissé la télé en veille sur France 2, je me suis retrouvé, seul, hier soir, à l'allumage, devant la reconstitution incomplète d'un procès vieux d'au moins 80 ans.

 

Coupable ? Pas coupable ? Je n'ai pas téléphoné au standard ... Toutefois, à m'en tenir à ce que j'ai vu et entendu, je réponds : coupable.

 

Bien sûr, il ne s'agit là-dedans que d'un spectacle commercial forcément tendancieux où l'émotivité vient escroquer un jury de pacotille (l'arrivée finale d'un faux Seznec autant vieilli qu'éploré est d'une malhonnêteté qu'il ne faut pas pardonner).

 

-  Où est le cadavre ? interroge l'avocat, gros finaud.

 

On sait pourtant que des milliards de gens sont morts sans jamais que nous retrouvions des milliards de corps défunts. Mais tant pis : aux yeux de la loi un disparu n'est pas un mort.

 

Que voilà une affirmation très protectrice pour tout assassin. Pensez-y pour votre prochain macchabée.

 

Le baveux de Landru essaya, lui aussi et avant celui de Seznec, de susciter le doute : où sont les corps des veuves et des vieilles demoiselles supposées avoir été trucidées ?

 

-  Dans mon fourneau ! n'a pas osé répondre notre tranche-carcasses national.

 

Allez, au réel, je suis comme vous tous, je n'en sais bougrement rien si Seznec fut fautif ou pas. Cependant je redis que cette mise en scène réalisée par cet entourloupeur de Robert Hossein m'incline à penser à la culpabilité de l'accusé malgré qu'on veuille me le faire croire innocent.

 

Reste que le copain QUEMENEUR ne s'est plus jamais manifesté, pareil à quelqu'un de mort à l'instant de sa disparition.

 

Et dites-moi pourquoi les descendants de Quémeneur ne se manifestent jamais.

 

NB : Seznec et Quémeneur escomptaient faire du fric  en vendant des bagnoles américaines à l'URSS. Pourquoi ne pas aller fouiller les derniers cartons des archives de l'ancien paradis soviétique ?

 

Je plaisante voyons.

YLAR

 

Guillotine.jpg