Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2019

Festival de Cannes 2019

 

ALAIN DELON

déchu de sa nationalité française !

alain delon,festival de cannes 2019,melissa silverstein,palme d'or delon,women and hollywood

13/05/2019

Nombre de candidatures françaises

 

34 !

Elections-Européennes-abstentions.jpg

Mais ne nous y trompons pas : Bar Zing vote

10/05/2019

Écoles turques en France

 

Se bien faire 
enturcquer à sec
écoles-turques.jpg

09/05/2019

Fonctionnaires en colère

 

LES TANT MODERNES

Fonctionnaires-colère.jpg

08/05/2019

Tarzanides du grenier n° 350

  

SABRE AU CLAIR

 

Officialisée une première fois le 7 mai 1945 dans notre ville de Reims, la signature de la capitulation de l'Allemagne Nazie due être renouvelée le lendemain, le 8 mai dans Berlin ravagée, pour donner satisfaction à une exigence soviétique. Charles de Gaulle délégua Jean de Lattre de Tassigny comme nouveau signataire de la Victoire des forces armées alliées.

 

Vous pensez bien que lorsque je n'étais âgé que de huit ou neuf ans je me fichais pas mal de l'état réel du monde. Même si je lisais dans 

BD-L'intrépide-n°-135,-band.jpg

numéro 135 de l'an 1952, une BD parlant d'un officier qui allait être Maréchal de France à titre posthume.

 

 

de lattre de tassigny,capitulation allemande 1945,bd cazanave,l'intrépide,bandes dessinées de collection,marijac,7 mai 1945 reims,8 mai 1945

 Pour agrandir cliquez sur l'image

 

Dessinée par Cazanave sur un résumé écrit par Bornert, cette BD compte 25 planches.

 

 A ce moment là, le format de L’INTRÉPIDE était réduit à 21 X 27 cm, d'où résultait comme un entassement de vignettes sur chaque page. Cette disposition graphique n'était pas choisie par le dessinateur mais par décision de l'éditeur italien Del Duca. En effet celui-ci pensait, avec juste raison, que l'enfant-client était plus sûrement attiré par le dessin au premier coup d’œil, que par le texte. C'est pourquoi, fréquemment, dans L’INTRÉPIDE, nous pouvions avoir à voir jusqu'à quinze images et plus par planche.

 

Cazanave commença par oeuvrer dans l'hebdomadaire PIERROT de 1937, où il fit la connaissance d'un certain Marijac qui ne devait pas l'oublier en créant, en 1944, le célèbre COQ HARDI. Cazanave réalisa alors une BD flibustière et vampirique qui impressionna fortement nos petits écoliers pendant la période de reconstruction du pays.

 

Doc Jivaro

 

07/05/2019

Le Brexit se confirme

IT'S A

BOY 

Charles ? Arthur ? Philippe ? Édouard ? Richard ?

C'est-un-garçon.jpg