Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2012

Le CNRS apporte la preuve que ...

... les babouins sont bons en ortografe

 

orthographe,babouins,cnrs,centre national de la recherche scientifique,


28/03/2012

Fédération de parents d'élèves

Paresse des élèves, repos des parents


 écoles,devoirs scolaires,devoirs du soir,devoirs à la maison


24/01/2012

Stop au harcèlement dans nos écoles

La mixité scolaire

une angoisse journalière pour

certains garçons studieux

 harcèlement,souffrance morale,harcèlements à l'école,enseignement,école,


Victime de harcèlement à l'école

harcèlement,souffrance morale,harcèlements à l'école,enseignement,école,

28/09/2011

Hier, les profs firent grand raffut

Mais ne dirent pas quel avenir

ils préparent pour l'Europe

 enseignement,grève des enseignants,profs en grève,éduacation n

 

27/09/2011

Jour de grève

 enseignement,grèves des enseignants,éducation nationale,écoles

C'était dans Montluçon, quartier de Beaulieu.

 

Ni le jeudi, ni le dimanche. Ni pourtant une période de grandes vacances. Mais absence d'école, ce jour.

 

Anciennes les années : 1950 ? 1951 ?

 

Nous nous amusions au ballon.

 

Un pauvre vieux tenant à peine sur ses jambes désossées, nous cria de le lui envoyer, le ballon. Vlan ! Le ballon s'envola par dessus la rue, mais l'ancêtre en manqua le rebond et tomba à la renverse, le pied dans le ciel

 

Nous en riâmes.

 

Cependant, comme notre géronte ne parvenait pas à se relever, nous allâmes tout de même l'aider … Il ria à son tour de toute sa belle mâchoire vide de dents dedans.

 

C'était rigolo.

 

Puis il continua son chemin de croix – je n'ose dire sa route – tout en racontant que nous n'étions que des maladroits, que nous avions tapé de travers dans le ballon, etc. etc.

 

« Il a encore bu de trop ! » s'exclama je ne sais plus quelle voisine sortant de l'épicerie.

Voilà le souvenir simple d'un jour où l'école avait inhabituellement fermé ses portes. Pourquoi ? Peut-être à cause d'une grève décidée par nos geôliers du Corps Enseignant.

 

C'était chouette !

 

Ylar