Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2017

Alertaucampus de Dijon

Etudiants vaccinés

contre la moutarde

 

épidémie-méningite.jpg

 

A l’attention de Bob,

 

 

Aucun petit mannequin pendu au plafond d’un des couloirs de mes écoles successives.


Par contre une des grandes fenêtres de la classe de « ceux du certif » était souvent retrouvée ouverte après les dix minutes de récréation. Elle donnait sur un jardin privé dans lequel on voyait deux pommiers énormes qui semblaient ne jamais cesser d’offrir des pommes fin septembre puis octobre.


Le propriétaire venait de temps en temps se plaindre à notre directeur, lequel de directeur disait à mon père qu’il connaissait depuis leur enfance : « c’est vrai quelles valent le coup pour faire des compotes ! ».


A la rentrée d’octobre 1951 (?) le jardin disparaissait, une maison s’achevait d’être construite pour le remplacer.


Comme quoi, il existe quand même tel ou tel voisin dont on regrette la disparition.

 

17/12/2016

Samedi ...

 

Jour de flemme

en prévision du dimanche

 

 

16/12/2016

William Saurin : bon comme chez nous, dis !!

Comptes-commerciaux-truqués.jpg

26/07/2016

Démocrateux "Droas de l'Homme", gaffe !

DON DU SANG

anonyme au départ,

inconnu à l'arrivée

Don-du-sang-destination.jpg

«L’être humain» est le plus dangereux, le plus cruel de tous les mammifères.

C’est donc lui qui ne mérite pas de clémence.

30/06/2016

Lutte des classes entre camarades de boulot

 

Qu'est-ce que "La pénibilité" ?

 

Pénibilité-au-travail.jpg

Assis en vieux retraité pensionné sur une des banquettes d’un « self service » de bonne restauration alimentaire, je feuilletais La Montagne. Un journal pépère comptant moins d’informations politiques que de coups de pied dans un ballon.

 

Un mec syndiqué s’y plaignait d’avoir à travailler plutôt que de se trouver au chômage : « Le temps de travail nous rogne notre temps de repos, notre temps de casse-croûte … etc » qu’il gémissait.

 

Moi, petit français de base, il m’arriva d’être embauché en tant qu’auxiliaire Rue de Vaugirard, dans le bâtiment d’une certaine Direction Régionale des Télécommunications dans Paris, lorsque les PTT étaient de réels Pets Têtés – ah ! ah ! ah ! Je ne m’y suis jamais plaint. Mais j’eus parfois l’impression amusée que le temps de travail, chaque jour, était rogné par le temps de repos.

 

Ryal

 

22/06/2016

Mercredi 22 juin 2016 ...

début des 

SOLDES

Journée don d'organes

Soldes-2016.jpg