Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2018

On n'arrête pas le progrès : on l'aggrave

 

chalutage électrique

Pêche-électrique.jpg

27/11/2017

Le précepteur de la jeune tigresse ...

 

... oubliait de lui enseigner

le mieux vivre ensemble

Tigresse-abattue à Paris.jpg

17/11/2017

L'administration Yankee réautorise ...

 

... L'IMPORTATION DE

TROPHÉES D'ÉLÉPHANTS

 Aussitôt
Lord John Greystoke
riposte

 

Tarzan-1948.jpg

                   Image quelque peu retouchée 
                                    "Buffalo Bill" n° 63 
                                           21 juillet 1948

10/11/2017

La S.P.A. porte plainte ...

 

FAUT-IL INTERDIRE LA CORRIDA ?

Ça dépend du résultat.
Ici le résultat nous paraît correct.

 

Corrida-Goya lithographie.jpg

 Litho : Goya (1746-1828)

 

 

Une éleveuse de bestiaux nous fait savoir que … les taureaux sont naturellement des tueurs et, ainsi, en l'absence des corridas ils en viendraient à s’entre tuer, ce qui tôt ou tard amènerait la disparition de leur espèce.

 

Et alors ? les hommes et les femmes sont aussi des tueurs et des tueuses ... Est-ce que les taureaux organisent des corridas spectaculaires avec mise à mort de Maurice et de Georgette sous prétexte de conserver en vie l’espèce humaine ?

 

24/10/2017

Vers la fin de l'impunité sexuelle

 

Hommes ! libérez vous !

mais trop tard pour porter plainte ?

harcèlement sexuel,polanski,lassalle,seagal,agnès buzin,weinstein,compiègne,chasse à courre

⇐ Le cerf de Compiègne  ⇒
On assassine bien avec le permis de chasse

 

Chasse-à-courre.jpg

11/07/2017

A cause de la surpopulation humaine ...


... dans moins de 20 ans

40 % des espèces vivantes seront mortes

Disparition-espèces-animales.jpg

 

Repensons au temps disparu quand notre voisine déroulait tout un ruban adhésif qu’elle collait d’un bout à l’autre au-dessus de sa tête, contre le plafond de sa cuisine. Des centaines de mouches se retrouvaient prisonnières les pattes paralysées, pendant que l’insecte agonisait en faisant avec ses ailes tout un bruit de petite locomotive ne réussissant plus à démarrer.

 

 Mon père n’aimait pas du tout ça : « C’est dégueulasse ! ». Il prévenait ma mère : Si tu achètes un machin pareil je fous le ruban et les mouches crevées dans ta soupe !

 

 Lorsque j’étais gamin, la population des mouches faisait partie de toutes les ambiances familiales. Ça pouvait agacer (le plus souvent) ; ça pouvait amuser (fallait improviser).

 

 Il m’arriva d’attraper dans mon poing une de ces bestioles pour lui enlever ses ailes. C’était rigolo de la voir condamnée à marcher sans jamais réussir à reprendre son envol. Je ne pensais ni à l’ahurissement de l’insecte, ni à sa mort prochaine. Je ne savais que ce que sait l’enfance : seul compte l’amusement du moment.

 

 Aujourd’hui je suis vieux et tranquille : il n’y a plus une seule mouche qui monte et descend, et qui ne descend que pour remonter, sur la vitre de la fenêtre.

 

 Par contre, récemment, dans Montluçon, il y a eu deux vieillards assassinés par un groupe de jeunes gens originaires de …

 

 Mais je ferme ma gueule pour ne pas être tout de suite écrasé par le rouleau compresseur des « Droits de l’Homme ».

 

 Des « Droits de l’Homme » souvent pervertis jusqu’à devenir les droits du délinquant, les droits du criminel et les droits du terroriste.