Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2020

Tarzanides du grenier n° 408

RENE GIFFEY l'ancêtre "bédéaste"

 

Ce que beaucoup ignorent sans avoir l'impatience de sans corriger c'est que la bande dessinée n'exista pas officiellement chez nous avant les années 1950. Les gens disaient "Histoire en images", et nos professeurs étalaient leur mépris devant nos guignols et nos "Mickey à la gomme". Apprenez à lire au lieu de rêvasser devant de mauvais dessins.

 

Justement, tiens ! sur ce sujet voici un des exemples déjà bien ancien de ces HISTOIRES EN IMAGES qui pouvaient nous coûter une gifle lorsqu'on vous y surprenez le nez suspendu entre deux pages.

 

 

René Giffey,Société Parisienne d’Éditions,BD Histoires en images 1930,Journal amusant 1930,bandes dessinées de collection,Bar Zing de Montluçon,Tarzanides du Grenier,Doc Jivaro,

 

 

 

Ce titre venait de la fameuse Société Parisienne d’Éditions. Autant dire qu'il s'adressait à mon père en 1930, période pendant laquelle ce genre de récit imagé ne convenait pas aux filles.

 

Avec son numéro 727 du 7 janvier 1930 on pourrait croire que ce journal illustré venait de loin dans le passé. Mais non puisqu'il était publié trois fois chaque semaine : les mardis, les jeudis et les dimanches. Cette fréquence de parution était compensée par un tout petit nombre de pages : quatre pas une de plus. Chaque exemplaire comporte une histoire complète et seul le nom de l'écrivain figure, le dessinateur n'étant pas mentionné. Doc Jivaro croit pourtant reconnaître dans le graphisme les débuts de René Giffey. Un autre exemple de son talent apparaît également dans le numéro du 8-6-1930, toujours sans signature.

 

 

René Giffey,Société Parisienne d’Éditions,BD Histoires en images 1930,Journal amusant 1930,bandes dessinées de collection,Bar Zing de Montluçon,Tarzanides du Grenier,Doc Jivaro,

 

 

 

On peut diviser le travail prolifique de René Giffey en deux parties l'une d'avant guerre, l'autre d'après. Nous voulons dire par là qu'il contenta d'abord un public d'adultes avec des illustrations de petites femmes plus ou moins coquines, avant de se consacrer presque exclusivement à des bandes dessinées destinées à la jeunesse. L'amusant est peut être à trouver dans quelques silhouettes de cowboy : leurs bottes cuissardes qui ne sont pas sans garder le souvenir de certaines paires de bas attachées aux jambes de demoiselles malicieuses. Il vécut en compagnie d'une danseuse des Folies Bergères pendant ses débuts, et posséda un grand atelier d'artiste Place Pigalle. C'est en septembre 1965 qu'il disparut.

 

- Vous voulez plaisanter ? - Comme si Doc Jivaro en avait l'habitude.

 

Doc Jivaro

 

24/02/2020

Herr Professor Martinez ...

... dénonce le mensonge bourgeois :

CORONAS VIRUS ?

NON !

Coronavirus-avis-Martinez.jpg

21/02/2020

Demain et jusqu'au 01 mars

SALON DE L'AGRICULTURE
Punaises de lit
Elevage BIO

Salon-de-l'agriculture-2020.jpg

18/02/2020

Bilan de la décolonisation : le communautarisme

Mal formaté par Rothschild

MACRON

ne pige toujours rien à l'Islam

Décolonisation-et-communautarisme.jpg

17/02/2020

Revenge porn

Les belles heures de la ménagère

sont terminées

Revenge-Porn-Griveaux.jpg

14/02/2020

Balkany Patrick

Être hébergé à LA SANTÉ

et tomber malade

ce n'est pas de bol !

Balkany-à-la-Santé.jpg