Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2016

Hier soir, c'est sorti sur RTL :

Le camarade patron fils du peuple

GATTAZ :

Loi-Khomri.jpg
 

02/05/2016

Humanisme Badinter-Taubira

 

Prisons "Droits de l'homme"

Prisons Droits du gangster et du terrorisme

Téléphone-prison-1.jpg

 

On n'est plus à l'âge de la lime à ongles

dans la boîte de sardines ressoudée

 

Téléphone-prison-2.jpg

01/05/2016

Dimanche, jour du Seigneur n° 8

 

Nous le surnommions « Gros Pif », c’était facile.

 

Et c’était vrai qu’il le portait énorme en plein visage, son tarin. On aurait cru que ce nez ne lui appartenait pas mais que, en punition d’on ne savait quelle faute, Dieu lui en avait infligé le port encombrant.

 

Cependant, cet abbé savait faire apprécier sa gentillesse. A croire qu’il se servait d’elle auprès de nous pour que nous oubliions sa disgrâce faciale. Il tapait bien le ballon en caoutchouc mal gonflé entre nos pattes parfois mal chaussées.

 

Un jeudi, nous dûmes aller jusqu’à Lavault Sainte Anne, toute la journée, accomplir je ne sait plus quel devoir religieux. Quelque retraite préparant à la communion solennelle, peut être.

 

coq hardi,paroisse saint paul,nez gros,communion solennelle,lavault saint anne,soutane,catéchisme

 

Je craignais que le temps paraisse trop long devant ma patience assez courte. Alors, passant devant l’enseigne Le Miscailloux, j’achetai les seize pages de Coq Hardi. Prix : vingt francs.

 

Nez gros aperçut les feuilles du vice que j’avais entrouvertes en négligeant toute prudence par l’effet d’une gourmandise visuelle.

 

- On ne regarde pas ces choses en présence d'un prêtre ! … Je te le confisque. Je te le rendrai ce soir.

 

Cause toujours ! Plus de soixante années sont passées avec l’eau du ruisseau sous le pont de la rue du Repos, et j’attends encore que la faussement gentille soutane me le rende mon Coq Hardi – Au voleur !

 

Le lendemain et pour rattraper la perte, j’ai demandé à la mère de mon père de me prêter ou, plus chrétiennement, de me donner vingt francs pour acheter l’illustré mais sans préciser que l’Église venait de m’en faucher un exemplaire.

 

- Henriette ne te les a donc pas donnés pour payer ton journal de guignols ? Ah ! Ça y est, j’y suis ! Tu t’es acheté du chewing-gum avec.

 

Je mentis, disant oui sans trop articuler.

 

- Je t’ai pourtant prévenu que ça déboîtait les dents. Tu veux ressembler à Madame T … qui n’en a plus ?

 

Ryal

 

27/04/2016

Un coca ça va, trois OBAMA bonjour les dégâts

 

T A F T A

tafta,obama,traité transatlantique,valls tafta,collectif stop tafta

26/04/2016

Pour ne pas jouer à la grève SNCF ...


... BAR ZING se défausse chez la Comtesse

LES NOUVEAUX MALHEURS DE SOPHIE

grève sncf,bar zing de montluçon,comtesse de ségur,christophe honoré,rostopchine

 

25/04/2016

L'Église et l'École laïque piégées

Porte parole officieux des deux institutions

Monseigneur Barbarin

explique :

monseigneur barbarin,pédophilie,gérontophilie,diocèse de lyon,cohn bendit papouilles,jacques lang,affaire coral