Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2011

Programme socialiste

 ce qu'il vous voile ...

éections 2012,programme socialiste,harlem desir

03/04/2011

Côte d'Ivoire

Interdit d'y voir

Un pays, deux religions

mais ... chut ! n'en parlons pas

 

Côte d'Ivoire,Laurent Gbagbo,alassane Ouattara,guerre civile

 

01/04/2011

Premier avril 2011

Pour en finir avec l'émigration tunisienne l'Europe décide de noyer Lampedusa

premier avril,1er avril,lampedusa,Italie,immigration

 

 

31/03/2011

Notre copine Christine Boutin

va t'elle se présenter z'aux présidentielles ?

élections présidentielles 2012,christine boutin,elections

 

30/03/2011

La Mère Bachelot vieillit mal

Elle veut coller des P.V. aux michetons ...

Roselyne Bachelot,prostitution,sexe

 

29/03/2011

Au revoir Colonel

Par les média, nombre de libyens ont reproché au pays du Duc d'Aumale - donc à mon pays - d'avoir contribué à maintenir KADHAFI au pouvoir absolu pendant 40 ans en lui vendant de l'armement de guerre.

 

 Comme si ce ne furent pas d'abord les libyens qui le laissèrent s'installer parmi eux, au dessus d'eux, tout en se réjouissant d'une prochaine victoire qu'il leur promettait aux dépens des peuples non musulmans !

 

 Sur ce sujet, je me souviens avoir vu dans le métro parisien, station Châtelet, plusieurs jeunes gens distribuant parmi les voyageurs des tracts élogieux imprimés à l'effigie du tout pétulant nouveau colonel. Était-ce en 1971 ? Était-ce en 1972 ? Pas moyen de m'en rappeler. C'était pourtant au cours de ces années évaporées dans le passé, années pendant lesquelles nous n'imaginions pas ce qui allait nous tomber dessus par les effets d'une prochaine loi dite « de rattachement des familles ». Certes, des signes avant coureurs pouvaient parvenir de ci de là mais n'aiguillonnaient pas notre méfiance. Ainsi une certaine Zouzou besognant sans tendresse rue de la Charbonnière, et qui prenait comme un air de revanche pour annoncer à Pierre et Paul ainsi qu'à Oudina et Halami1 : « vous allez voir bientôt, vous les parigots et vous aussi les teintés intégrés, comme ça va vous changer l'ambiance ! »

 

 Sombre présage. Tout un marc de café appesantissant l'horizon parisien sur les toitures en zing.

 

 Deux ou trois ans ensuite, square Léon,à l'heure de la sieste, l'honnête contribuable que je ne cesse jamais d'être se vit … attaqué, oui : attaqué par trois ou quatre grands adolescents, tous récents dans le quartier à ce qu'il me fut dit plus tard. 

 

 Bilan ? Rien. Nada. Aucun dommage à mes abattis. 

 

 Pour renforcer mes poings par les siens, un épicier de l'autre coté de la rue s'était bravement déplacé de sa chaise.

 

 Tu les connais ?

      • Jamais repérés.

 Quant à Kadhafi, je lui avais décerné le titre de « Colonel tout-en-gueule'' dans les petits cahiers de ma mémoire.

 

 ______________

 1 . - Alami ou Halami, je ne sais plus. Nous le plaisantions, le surnommant « à la mi journée » parce qu'il venait voir les filles vers midi, midi trente. Arrondissant ses fins de mois dans des combats de catch arrangés, il soignait ses ecchymoses en les arrosant d'une Eau Précieuse.