Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2014

Aux bonnes heures des dames n° 76

Bonheur-des-dames-76.jpg

Elle mâchouillait et étirait son chewing-gum entre deux passagers.

  

Elle avait l'air de s'ennuyer.

 

Aux bonnes heures des dames n° 75

Bonheur-des-dames-75.jpg

 

- Je ne sais pas si tu te souviens, c'était dans le passage du … Il s'y trouvait une blanchisserie sans enseigne et qui ne travaillait que pour les grossistes des Halles.

 

Qu'est ce que j'ai pu lessiver de clients en ce temps là ! J'arrêtais pas. J'ai même dû quitter pour pas avoir la gueule marquée au sucre ! Je faisais trop de concurrence aux filles du coin.

 

Elle me racontait ce qu'elle voulait, Lydia.

26/04/2014

Les Tarzanides du grenier n° 63

Question : dans le fourre-tout des BD ayant T. pour personnage principal, y a-t-il au moins un moment où le champion-né mérite réellement son nom (rappelez-vous que Tar-Zan signifie « Peau Nue » dans le langage des gomanganis).

La vignette suivante, prélevée dans le numéro 22 du TARZAN de la Sagédition, année 1974 répond positivement : l'homme singe se tient réellement à poils ! Malgré l'avancée d'une touffe de feuilles que l'hypocrite qualifie de providentielle.

tarzan,sagédition,john celardo,lacassin,edgar rice burroughs

 

Approximativement à la même époque (1975 dans la traduction française Editions Mondiales), une autre déculottée, mais de survie celle-ci, permet à l'invincible Seigneur de la Jungle de ne pas périr dans une tempeste de sable. La girafe qu'il chevauchait vient de tomber morte, détruite par le simoun. Malgré cette perte aggravant le danger, un sourire malicieux anime le visage de notre sempiternel héros. Ses narines ne se refermant pas comme se referment naturellement celles d'un dromadaire, Tarzan utilise son cache-sexe pour filtrer l'air tout empli des violences du Sahara.

 

Tarzan-numéro-78,-1975.jpg

Pour conclure et pour justifier son pseudonyme, votre serviteur Jivaro vous présente la couverture de tête numéro 1 de la série « tout en couleurs » des Éditions Mondiales – Del Duca, année 1963. Série complète avec ses 91 numéros mais ne bénéficiant pas d'une bonne réputation auprès des collectionneurs pointilleux.

 

Tarzan-couverture-numéro-1,.jpg

Docteur Jivaro

20/04/2014

Aux bonnes heures des dames n° 74

Bonheur-des-dames-74.jpg

 

Sur la petite place publique, pendant tout le week-end, il y eut un camion plein de cochons qu'un transporteur avait stationné en attendant d'envoyer toutes les bêtes à l'abattoir, le lundi.

Aux bonnes heures des dames n° 73

Bonheur-des-dames-73.jpg

Ça allait n'être que son deuxième passager de toute la matinée, à Lydia. Plutôt médiocre, le bilan. Mieux que zéro quand même.

« Moi, hier, c'était comme toi. J'ai presque rien dérouillé » lui lança Arlette, inventant un mensonge en guise de consolation pour la copine.

19/04/2014

Les Tarzanides du grenier n° 62

Non, non ! Tarzan n'a pas tué Sheeta le léopard pour se rassasier d'une viande sauvage qu'il mange crue. Mais après toute une nuit d'ouragan et d'inondation, Jane à pensé qu'elle et son amant plus beau qu'un mari, avaient grand besoin de renouveler leur coquetterie vestimentaire. Aussi s’emploie t'elle à confectionner de tous nouveaux « cache-sexes » dans la peau d'une superbe femelle morte noyée d'avoir osé attaquer la puissance du « Roi de la Jungle » … Et, en 1947, ce sera l'unique fois pendant les quelque quinze ans de son existence BD en France que notre homme singe changera volontairement de slip – de pagne si vous préférez.

 

Tarzan,-1947,-3e-trim.jpg

 

 

Car, en d'autres circonstances, lorsque la forme et la texture du « short » de T. sont modifiées c'est à cause d'un événement complètement indépendant de la décision de ce héros qui naquit, raconte t'on, entre 1888 et 1889.

 L'un des plus intéressants changements s'observe dans les deux versions françaises d'un même épisode, celui pendant lequel T. affronte une bande d'arabes esclavagistes exploitant l'Afrique Noire.

 

Tarzan,-1951,-2-versions.jpg

 

L'image du dessus vient du numéro 226, année 1951, du Tarzan hebdomadaire imprimé pour les Éditions Mondiales. Le pagne est tanné dans une peau de panthère-léopard. Mais un peu plus de vingt ans après, et pour la Sagédition, les tâches animales ont été supprimées, comme pour faire croire que Tarzan a cessé d'être un chasseur égorgeant des animaux en voie de disparition. L'écologie et la Fondation Bardot marquent, ici, leur double influence. En même temps, la phrase de 1951 « Tarzan saute sur l'arabe » a été gommée, sans doute pour obéir à une lutte contre le racisme, lutte pendant laquelle les européens blancs s'auto-flagellent comme seuls méchants, seuls fautifs et, globalement comme seule cause de toutes les souffrances de l'espèce humaine. (Cette phrase de 1951 a même été réduite à de vulgaires grognements et bégaiements en 1974. Est ce ainsi que les anti-racistes valorisent leur politique ?). Quant aux musulmans suggérés en 1951, ils ont disparu, remplacés par le terme « brigand » mis au pluriel dans tout le cours du récit modifié en 1974.

 Docteur Jivaro est fatigué : sa tête à le vertige en regardant ses pieds. Il va se reposer. Ce qui ne l'empêche pas d'indiquer que le couteau escamoté pendant son enfance, réapparaît heureusement pendant sa vieillesse.