Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2015

Impasse des passes n° 16

Impasse-des-passes-16.jpg

Son onzième de la matinée.

07/11/2015

Les Tarzanides du grenier n° 187

 

Samedi précédent, une dame parlant couramment le patois françois vint demander chez le presque dernier libraire du vieux Montluçon :

 

- Avez-vous des AGGIE ? Vous savez : une bande dessinée des années 50.

 

J'entendis la demande, je me tus comme mille fois trucidé.

 

AGGIE « la petite américaine » fut inventée par Hal Rasmusson, qui la dessina et dont la parution en vocabulaire français eut lieu dans le disparu hebdomadaire FILLETTE – Jeune Fille.

 

Voici le scanné de la couverture du numéro 1 Pauvre AGGIE (année 1948). Pas vraiment en bon état de conservation. Une enfant marqua en bleu de cinq M. cette première page. Une enfant ? Les enfants n'ont pas cette assurance graphique dans la main. Peut être, alors, une adolescente.

 

Aggie-numéro-1-couverture.jpg

 

C'était la Société Parisienne d’Édition rue Dunkerque (Paris) qui commercialisait ce produit modeste dérivé du capitalisme d'outre atlantique. La mention « Petite américaine » ajoutée par l'éditeur français, incitait sans doute les gamines de chez Dupont-Durand à se montrer modernes en cessant de porter une jupe pour préférer se culotter du blue jean.

 

Aggie-numéro-1-page-31.jpg

  

Bande cueillie (oh ! oh!) en bas de la page 33 de l'album n° 1. Ajoutez-lui Monsieur Dindon à col allongé-dressé visible sur la couverture, et ça y est ! vous vous souvenez d'avoir lu quelques-uns des articles allemands signés de Georg GRODDECK (d.c.d. 1934).

 

Doc Jivaro

 

01/11/2015

Impasse des passes n° 15

Impasse-des-passes 15.jpg

 

- L'avenir s'annonce sombre, crois moi ! Sur ma quarantaine d'habitués, j'en ai au moins dix qui ont rendu l'âme depuis le début de l'année. Je ne sais pas ce qu'ils ont tous à mourir. Je ne les tue pourtant pas.

 - Ils sont vieux, ma vieille.

 - Ce n'est pas une raison.

24/10/2015

Les Tarzanides du grenier n° 185

 

Jaillissant de l'océan changé en dépotoir par l'espèce humaine, ANTARES est un adolescent « qui a le pouvoir de vivre … sous l'eau ». En somme : un Tarzanide préservé de tout risque de noyade.

 

Après avoir été hébergé dans les pages de Yataca, ANTARES voit son nom devenir le titre d'un tout nouveau pockett en 1978. C'est le moment où dans le pays du Coq Gaulois des manifestations de plus en plus nombreuses s'organisent en faveur d'un mammifère marin : le dauphin. D’où le choix des Éditions MON JOURNAL d'installer un blond adolescent à califourchon sur Roal. Roal ? Un dauphin non pas venu d'une province du Royaume de France, mais du Royaume mythique d'amphitrite – Neptune.

 

Logo-Mon-Journal.jpg

 
Logo pour Béatrice Ratier, sa fondatrice,
grande responsable de BD en France.

 

 

Contrairement à TARZAN dont il est par sa quasi nudité un des rejetons tardifs, ANTARES a nul besoin d'utiliser un couteau pour supprimer ses ennemis. Quant à son caleçon, son slip ou son maillot de bain (baptisez selon votre préférence l'objet de pudeur) il paraît taillé dans de la peau de poisson, donc comme brodé d'écailles.

 

Antares-n°1.jpg

 

Numéro 1 de 1978. 128 numéros suivront jusqu'en 1989.
Ce premier numéro peut vous coûter jusqu'à 20 euros.
 

 

Les éditions Mon JOURNAL inventèrent toute une pléiade de Tarzanides parmi lesquels YATACA, BEN GALI, SAHIB TIGRE, BONGO, TIBOR, etc, etc, Avec pour tête de liste le très populaire AKIM, un italien qui profita dès 1958 de l'absence à laquelle les catholico communistes avaient condamné TARZAN.

 

Lancelot-numéro-115-page-55.jpg

 

 

De petites publicités incitaient parfois les jeunes lecteurs à acquérir sans effort une musculature de Tarzanide. Ainsi dans le numéro 115 de LANCELOT en juin 1978 et page 55. Voyez l'image ci-dessus. Forcément, le résultat véritable restait d'ordre érotique : capturer, là aussi sans effort, les jolies femmes.

 

Doc Jivaro

 

20/10/2015

Dimanche : journée sans sang

INTERDIRE LA CHASSE ?

 

calvo,dancette,la bête est morte,gallimard,chasse interdite,pétition appel pour le dimanche sans chasse,association pour la protection des animaux sauvages

 

IMAGE (tronquée) CALVO

"La Bête est Morte"

 

Si vous en avez lu le texte (1944-45) rédigé par DANCETTE, vous en avez repéré et regretté les erreurs et les censures politiques.

 

appel-dimanche-sans-chasse.html

18/10/2015

Impasse des passes n° 12

Impasse-de-passes-12.jpg